RAPPORT D'ACTIVITÉ 2018

ÉDITO

Publié le 01.07.2019 - Modifié le 01.07.2019

Alors que la commande publique s’amoindrit, la césure entre les architectes et le public diminue. La transition écologique, la rénovation du bâti ancien, l’habitat participatif par exemple, sont de nouvelles compétences qui nous rapprochent de la population qui ne voit plus l’architecte comme un « avant-gardiste appartenant au monde de l’art dont la stratégie de rupture consiste à se démarquer des conventions et des stéréotypes populaires au prix d’inventions formelles incomprises »1. Il nous reste à nous rapprocher des décideurs : élus, administratifs, maîtres d’ouvrages publics, promoteurs, qui considèrent l’architecte soit comme un artiste éloigné des contingences techniques, soit comme un technicien tout juste capable de valoriser le foncier.

Développer nos compétences, apprendre à communiquer, ne plus craindre d’être aussi des commerciaux capables de vendre notre savoir-faire, voilà ce qui nous permettra de garder confiance en l’avenir et que la formation continue pourra nous aider à accomplir.

Françoise Berthelot
Présidente

1 La culture architecturale des Français - sous la direction de Guy Tapie - SciencePo Les Presses

Couverture rapport d'activité CROA PACA 2018
© CROA PACA
Rapport d'activité 2017 CROA PACA
Lire en ligne