Renée Gailhoustet reçoit le Prix d'architecture 2022 de la Royal Academy

L'Académie royale britannique célèbre l'extraordinaire contribution au logement social de l'architecte française, son approche inspirée et ses quarante ans de conception pionnière dans les banlieues de Paris et au-delà.
Maladrerie Gailhoustet

L'Académie royale britannique avait souhaité décerner son prix d'architecture 2022 à un architecte ou une agence dont l'œuvre a apporté une contribution positive à l'intérêt public et a eu un impact significatif sur la société.

En le remettant à l'architecte française Renée Gailhoustet, l'Académie royale célèbre l' "extraordinaire contribution au logement social en France" de celle-ci, son approche "inspirée" et ses quarante ans de "conception pionnière dans les banlieues de Paris et au-delà". Le jury de 2022 a souligné le fort engagement social de Mme Gailhoustet, qui allie générosité, beauté, écologie et inclusion.

Voici la présentation donnée par l'Académie royale :

"Née en 1929, Renée Gailhoustet a consacré toute sa carrière au développement des meilleurs logements sociaux dans la banlieue parisienne. Son approche de l'architecture a évolué depuis ses premiers projets, tels que le complexe Spinoza, jusqu'au style distinctif de ses œuvres les plus connues : La Maladrerie et Le Liégat [à Ivry-sur-Seine]. Ce dernier est son domicile et son atelier depuis l'achèvement du projet.

Son intérêt pour la banlieue parisienne a été éveillé en 1962, lorsqu'elle a rejoint le bureau de l'architecte français Roland Dubrelle et a participé à la rénovation urbaine d'Ivry-sur-Seine. C'est dans le cadre de ce projet très important qu'elle devient, avec Jean Renaudie, architecte en chef (*).

L'une des caractéristiques immédiatement reconnaissables des projets de Gailhoustet sont les terrasses échelonnées et plantées qui permettent à la nature de pénétrer dans les espaces domestiques d'une manière rarement vue dans des logements à haute densité. En utilisant des géométries innovantes et en mélangeant les usages dans ses bâtiments, Gailhoustet a créé un argument convaincant pour brouiller les frontières entre intérieur et extérieur, et entre collectif et individuel."


>> Pour en savoir plus : https://www.royalacademy.org.uk/page/architecture

>> Voir l'interview de Renée Gailhoustet par le Conseil régional de l'Ordre des architectes d'Ile-de-France en 2018


(*) Renée Gailhoustet était architecte en chef de la ville d'Ivry et a invité Jean Renaudie (note du CNOA)

Publié le 31.05.2022 - Modifié le 01.06.2022
0 commentaire

Donnez votre avis

(©photo : Jacqueline Poggi / CC BY-NC-ND 2.0)
Jacqueline Poggi "La Maladrerie", Aubervilliers - Renée Gailhoustet architecte