Transition écologique

La transition écologique en 6 interviews

Le Conseil national de l'Ordre des architectes a réuni un Comité scientifique pour la mise en place de son centre de ressource numérique consacré à la transition écologique. Six de ses membres présentent leur vision des rapports entre cette transition nécessaire et l'architecture.
videos.jpg

Sylvie Robert, sénatrice : "La transition écologique nécessite de dépasser les politiques sectorielles"

Sylvie ROBERT est sénatrice d’Ille et Vilaine, membre de la commission Culture du sénat.

"Il faut cesser de penser la transition écologique en silo, activité par activité. Et l'architecture concentre toutes les thématiques qui se posent pour la transition écologique au niveau du territoire. Nous avons besoin d'exemples de bonnes pratiques et de mieux évaluer les expérimentations."


Dominique Gauzin-Muller : "Le ciment et le sable sont devenus des matériaux précieux"

Dominique GAUZIN-MULLER, architecte et universitaire, enseignante à l’ENSA Strasbourg.

"Le ciment et le sable sont devenus des matériaux précieux, il faut les utiliser uniquement quand on ne peut pas faire autrement. Pour le reste il faut utiliser d'autres matériaux, à partir de terre crue ou de fibres végétales. La France est très en avance sur l'isolation en paille, car la filière a su se fédérer et créer des documents professionnels."

 

Pascal Gontier : "Les bâtiments de demain ne ressembleront pas à ceux d'aujourd'hui"

Pascal GONTIER, architecte, Atelier Pascal Gontier.

"Les architectes sont interpellés au niveau de l'innovation, cela passe par de la recherche. Il faut montrer que les architectes sont des acteurs de la recherche et de l'innovation."

 

Nicola DELON : "Nous devons prendre des risques et réinventer collectivement"

Nicola Delon, architecte de l'agence Encore Heureux.

"Nous vivons des crises majeures : crise climatique, crise des ressources, crise sociale. Nous devons nous engager pour une architecture plus écologique. L'architecte doit convaincre le maître d'ouvrage, faire évoluer les pratiques, retrouver des savoir-faire oubliés. Les défis sont incroyables, mais les opportunités aussi."

 

Frédéric GILLI : "L'écologie est la grande absente du débat politique"

Frédéric Gilli, directeur associé de l'agence Grand Public, professeur associé à l'Ecole Urbaine de Sciences Po. 

Alors qu'il y a une attente massive pour l'écologie, il est temps de traduire ces enjeux dans les politiques du quotidien et "c'est un des rôles des architectes de prendre le lead de la mobilisation citoyenne pour l'écologie"

 

 

Cyril Hanappe : "Revenir à la dimension sociale de l'architecture"

Cyril HANAPPE, architecte de l'agence Air Architecture.

"La transition écologique, c'est aussi le social. Si on ne prend pas en compte le social, les gens vont trouver des solutions moins chères pour eux mais défavorables à l'écologie. La question du sociale est corrélée à la question des risques environnementaux."



Le Comité scientifique de la plateforme Transition écologique réunit
les membres suivants :

- Alain BORNAREL, Ingénieur Tribu
- Dominique GAUZIN-MULLER, Architecte et universitaire, enseignante à l’ENSA Strasbourg
- Isabelle DELANNOY, Environnementaliste, agence Do Green-économie symbiotique
- Nicola DELON, Architecte Encore Heureux
- Frédéric GILLI, Directeur associé de l'agence Grand Public, professeur associé à l'Ecole Urbaine de Sciences Po
- Pascal GONTIER, Architecte, Atelier Pascal Gontier
- Cyril HANAPPE, Architecte Air Architectures
- Frédéric LENNE, Journaliste, directeur d’Esprits urbains
- François de MAZIERES, Maire de Versailles, ancien président de la Cité de l'Architecture et du Patrimoine
- Isabelle MOULIN, Secrétaire générale de l’association EUROPAN
- Hélène PESKINE, Secrétaire permanente du PUCA
- Michèle RIVASI, Députée européenne
- Sylvie ROBERT, Sénatrice d’Ille et Vilaine, membre de la commission Culture

Jean JOUZEL, climatologue, parraine la Plateforme Transition écologique

Contribution -
Publiée le 09.04.2019 - Modifié le 11.04.2019
33 commentaires

Donnez votre avis

Restaurer l'architecture  historiques des temps où l'on construisait 100% écologique est déjà un acte 100% écologique, même si on utilise un peu d'électricité et de pétrole pour faciliter l'extraction la taille de pierre ou tailler une charpente, et un peu de chimie pour des résines parfois, conserver évite plus de 95% de production de matières premières, de coltinage, ou d'assemblage pour créer des volumes habitables. 

Reste la question du confort thermique et respiratoire pour les habitants des MH qui le souhaitent. Quelle recherche scientifique référente donne une certitude sur "isoler un mur de donjon d'1m,20". Le CSTB est payé par les fabricants sur des produits rapportés, les VMC, les chauffagistes, ce qui exclut toute vérité sur le sujet de la vraie performance du bâti massif ancien. Le calcul est théoriquement erroné avec 5 inconnus donc équations non résolvables (lambda non linéaire en mesure réelle). Donc s'agiter juridiquement et médiatiquement n'est pas suffisant pour acquérir de certitudes efficaces, si ce n'est faire comme pour l'archi moderne de faible épaisseur et échouer à réhabiliter, en créant des désordres identiques au ciment d'étanchéité, détruisant les murs. 

Quand les ministres divers financeront ce type de vraie étude scientifique ?

Je suis convaincue que chaque secteur d'activité peut effectivement tenir compte de l'écologie. L'architecte doit convaincre le maître d'ouvrage, faire évoluer les pratiques, c'est tous ensemble qu'une dynamique peut s'instorer. Il faut être passionné par l'architecture, les innovations, les cultures quelques soient (culture arabe, culture viking)

"Restaurer l'architecture  historiques des temps où l'on construisait 100% écologique est déjà un acte 100% écologique"

Je suis complétement en accord avec cet avis, il y a un moment ou il va falloir repartir au base.

et également mon predécesseur 

"Il faut être passionné par l'architecture, les innovations, les cultures quelques soient (culture arabe, culture viking)

Restaurer l'architecture historique me parait une excellente idée, pour des raisons écologiques évidentes, mais également pour retrouver le savoir-faire ancestral des civilisations anciennes comme les Vikings, les Égyptiens ou les Grecs qui savaient utiliser les ressources naturelles pour construire leurs habitats sans détruire l'écosystème.

Toutes ces interviews sont très intéressantes.
Il faut considérer l'écologie comme un ensemble et l'architecture en fait partie ! Nous avons tous notre rôle à jouer. Je ne sais pas si les agences d'architecte d'intérieur sont particulièrement sensibles à cela, mais pour moi un bon architecte est un architecte écolo !

Totalement d'accord sur le fait que l'architecture est à un tournant écologique important. Il faut reconsidérer l'urbanisation urbaine. Je suis historien des cités anciennes notamment des cités grecques et vikings. Je peux dire que quand on compare ces cultures, on se rend vite compte que l'écologie urbaine fait partie intégrante d'une urbanisation plus efficace et propice à la croissance. La clé est l'architecture comme toujours!

Restaurer l'architecture historique et préserver le savoir des anciens, rien de mieux que la culture viking comme inspiration pour cette transition. 

L'inspiration viking et gauloise sont de très bonne source pour un monde plus écologique ! superbe article !

A mon avis, la transition écologique passe d'abord par les actions que l'on doit adopter dans des secteurs que l'on croit mineur à commencer par la décoration, ou bien l'aménagement intérieur par exemple. Utiliser des matériaux renouvelables dans des petits travaux en fait partie aussi. Actuellement, comment regarnir une pelouse de manière écologique est possible. Bref, des petites actions qui semblent être de gouttes d'eau dans l'océan mais avec la contribution de tous, cela peut faire la différence.

La construction des villes aujourd'hui devient un enjeu crucial pour la modernisation des des sociétés. Certains pays en Afrique font de plus en plus appellent à divers organismes de professionnelles et de practiciens, les collaborations entre les différents acteurs sont la clef de l'innovation. Au cours des dernières années, le rôle que joue l'urbanisme et la construction appellent à des connaissances importantes, les enfants, les adultes, la famille. Il est importants d'offrir un jouet à chaque enfant pour développer leur imagination car c'est durant l'enfance que ce développe les doudous animaux mignons. C'est pourquoi désormais il importe de faire appelle à leur expertise imagniaire. Les jouets éveillés sont les choses les plus importantes parmis les éveillés chien lion manger girafe doudous

La construction des villes aujourd'hui devient un enjeu crucial pour la modernisation des des sociétés. Certains pays en Afrique font de plus en plus appellent à divers organismes de professionnelles et de practiciens, les collaborations entre les différents acteurs sont la clef de l'innovation. Au cours des dernières années, le rôle que joue l'urbanisme et la construction appellent à des connaissances importantes, les enfants, les adultes, la famille. Il est importants d'offrir un jouet à chaque enfant pour développer leur imagination car c'est durant l'enfance que ce développe les doudous animaux mignons. C'est pourquoi désormais il importe de faire appelle à leur expertise imagniaire. Les jouets éveillés sont les choses les plus importantes parmis les éveillés chien lion manger girafe doudous.

Je ne trouve pas que l'écologie est la grande absente du débat politique, beaucoup de politiciens en parle fréquemment.
Puis personnelement j'essaye d'être le plus écologique possible, par exemple j'utilise des ustensiles de cuisine avec des matériaux qui respecte l'envrionnement.

Je ne trouve pas que l'écologie est la grande absente du débat politique, beaucoup de politiciens en parle fréquemment.
Puis personnelement j'essaye d'être le plus écologique possible, par exemple j'utilise des ustensiles de cuisine avec des matériaux qui respecte l'envrionnement.

Je pense que la transition écologique est nécessaire de même que la protection de la biodiversité qui en découle. Des études sur l'architecture est un des moyens essentiels pour aboutir à une transition intelligente et prendre en compte des systèmes de recyclage intelligent. Moi-même orpailleur amateur, j'utilise uniquement du matériel fabriqué par moi-même avec des matériaux de récupération. C'est m'a façon de pratiquer ma passion de façon respectueuse et intelligente. 

Je suis tout à fait d'accord avec vous, restaurer l'architecture historique et préserver le savoir des anciens me parait important ! Nous devons garder une trace de notre passé ! Ces monuments étaient idéals pour lier une connexion avec l'ensemble des espèces animales dont les tigres, les lions et les loups !

Effectivement, c'est un combat intéréssant
Nous sommes tous concernés, architecte écolos ou pas, la nature est notre bien le plus précieux.

Totalement d'accord avec vous, ces interviews sont très intéressante, la nature est importante ! >

!

C'est maintenant ou jamais qu'il faut agir pour la transition écologique afin d'allouer le budget de l'état ou il faut créer de l'emploi et redynamiser des secteur porteurs pour le monde de demain. Par exemple, c'est bien d'encourager les ressourses vertes mais il faut que chacun joue un rôle en changeant ses propres habitudes de consommation. Je suis par exemple en trai nde revoir mon fonctionnement en acheter des choses plus responsable, qu'on ne jette plus comme avant. Par exemple, je suis passé à des culottes menstruelles pour ne plus avoir à jeter des tampons. C'est tout bête mais ces culottes lavables et réutilisables permettent sur plusieurs années de faire une grosse économies de matière première non produits et donc sans déchet. 

L'architecture est vraiment un axe crucial pour le futur environnemental ! Comment voulez vous préservez les ressources de la planète, et limiter la polution dans les océan sans revoir la construction qui est une des industries les plus polluante. C'est vraiment top de partir dans cette direction est ainsi réfléchir de manière commune à la conception architectirale qui prennent en compte ce critère si important ! Il faudrai allez plus loin et obliger les nouvelles constructions d'avoir un label écologique.
Océane: Cm à instinct-ocean

L'écologie est véritablement importante de nos jours, que ce soit dans la restauration des architectures, mais aussi dans l'architecture d'intérieur lorsque l'on utilise des objets de décoration. Il faut utiliser des matériaux qui respectent la nature et surtout que leur conception est elle aussi dans le respect des règles écologiques en vigueur.

Il faudrait arrêter les climatisation et tout le reste. Des gestes écolos pour la planète !
Bravo pour cet article très intéressant. Tout à fait d'accord avec vous. Merci pour cet article.

À grande échelle l'architecture est le secteur qui peut beaucoup participer à l'écologie de notre planète. À petite échelle également, certains artisans comme ceux qui fabriquent des accessoires de mode comme des bagues en bois participe à l'écologie à leur niveau.

 

L'écologie est très importante et nous devons y faire attention à tous les niveaux.

Les architectes  à grandes échelle et les petits artisants comme ceux qui fabriquent des accessoires de mode en bois comme des bagues en bois.

Penser à l'architecture c'est bien mais sur cette planète nous ne sommes pas seuls il y a aussi des espèces comme les ours qui elles n'ont aucune chance de survie si la transition écologique ne se fait pas rapidement car nos enfants connaîtront peut n'être jamais a par dans les livres ou en peinture des animaux qui ne méritent pas le sort qui les attend

le l

la nature était mieux respectée a l'époque ,prions pour la nature avec des bijoux croix

Au vue de la situation actuelle, je ne suis pas convaincue que chaque secteur d'activité puisse effectivement tenir compte de l'écologie.

Personnellement je n'y crois pas à la transition écologique, sans vouloir être défaitiste il est déjà trop tard, nous avons déjà saccagé la terre et nous continuons. Toutes les civilisations avant nous se sont effondrées et nous sommes la prochaine. L'homme est un parasite pour la terre et toutes les autres formes de vie se porteront bien mieux sans nous.  Une petite pensée aux futures civilisation qui retrouveront peut-etre quelques plaques métalliques vintage décoratives en fouillant les sols

Bravo pour cet article très intéressant sur la transition écologique . Tout à fait d'accord avec vous.

Il faut considérer l'écologie comme un ensemble et l'architecture en fait partie ! 

De plus Il faudrait arrêter les climatisation et tout le reste. Des gestes écolos pour sauver la planète !

Merci pour cet article.

L'écologie est devenu incontournable aujourd'hui.

Il est grand temps que les politiques appliquent ses principes au quotidien et surtout agissent pour le bien commmun et pour l'intérêt de la communauté au lieu de penser à leurs nombrils. Les espaces verts, les activités de nature comme les sorties en forêt ou encore les activités nautiques (à l'exclusion des sorties bateaux et randonnée jet ski) sont à remettre au centre !

Il est vrai qu'à grande échelle l'architecture est un secteur qui peut offrir beaucoup pour l'écologie de notre planète. MAis à petite échelle également, certains structure comme des commerçant fabriquent des accessoires de mode tel des collier, pendentif, bague et des bague oeil de tigre peuvent participer à l'écologie à leur niveau.

Il parait évident qu'à grande échelle l'architecture est un secteur qui peut grandement apporter à l'écologie de notre planète. Mais il est tout aussi important qu'à petite échelle également, certaines structures comme des fabriquents d'accessoires de mode tel que des bague, collier, pendentif et bracelet oeil de tigre puisse eux aussi intervenir dans l'écologie à leur niveau.

La transition écologique est une urgence, mais ne refaisons pas les erreurs du passé, avec des logements sociaux invivables. L'écologie n'est plus une option et elle doit être considérés dans tous les domaines d’activité et l'industrie du textile, du cuir ou de la viande de bœuf qui restent les plus gros pollueurs du monde.

(CNOA)
6 interviews sur la transition écologique