En Martinique, des visites de réalisations exemplaires

Après la Guadeloupe, Christine Leconte, présidente du Conseil national de l’Ordre des architectes, et Christophe Millet, trésorier, ont poursuivi leur voyage officiel en Outre-mer par une étape en Martinique, à la rencontre des acteurs locaux et à la découverte de projets innovants.
Martinique0

Christine Leconte, présidente du Conseil national de l’Ordre des architectes, et Christophe Millet, trésorier, ont effectué du 20 au 28 janvier un déplacement dans les trois régions ultramarines de Guadeloupe, Martinique et Guyane.

Après la Guadeloupe, ils ont passé 48 heures en Martinique. Au programme, des visites de terrain et des rencontres avec les élus et les acteurs locaux.

Focus sur deux projets exemplaires au Prêcheur et à Saint-Pierre

Au Prêcheur, commune fortement exposée au recul du trait de côte et aux lahars, le maire Alain Germain Duton a présenté à Christine Leconte et Christophe Millet le projet expérimental de Refondation de la commune, mené en partenariat avec le Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA) et la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Martinique (DEAL). Cette stratégie territoriale d’adaptation aux risques naturels en lien avec le changement climatique et de recomposition spatiale de la commune a été présentée par Antoine Petitjean - de l'atelier Philippe Madec (APM)&associés. Outre cette adaptation territoriale, ce dispositif de projet coordonne deux dispositifs « pilotes » :

  • la construction d’une « Cité de la Refondation » (Kay Ripalantjaj), école-refuge programmé en tant que « commun » reliant quartiers existants et futurs ;
  •  le processus dit « OPHROM » (Opération Habitat Renouvelé en Outre-Mer), dont le portage opérationnel a été détaillé par Hervé Emonides, directeur de l’Agence des 50 pas géométrique de Martinique et Joris Etienne, directeur du développement du bailleur OZANAM.

Un point fort du processus de conception piloté par (APM)&associés réside dans la participation active des habitants aux différentes phases de ce projet, avec plusieurs semaines de « permanences locales d’ateliers » depuis 2019 regroupant habitants, pêcheurs-agriculteurs (porteurs du Projet Alimentaire Territorial), communauté scolaire et autres acteurs du territoire. Le dispositif OPHROM a pour objectif de proposer aux populations des relogements attractifs en prix, en qualité d’usage et environnementale. Il a conduit à la désignation d’équipes pour la réalisation de prototypes de logements via un concours d’idées, dont les quatre lauréats sont les agences Tectone, Meat, Koz et Poullain - Tangram (en savoir plus sur les projets : https://www.urbanisme-puca.gouv.fr/operations-d-habitats-renouveles-en-outre-mer-a2044.html).

Les représentants du CNOA ont ensuite visité Saint-Pierre, ville historique entièrement détruite par l’éruption de la Montagne pelée en 1902. Cette ville si particulière, qui porte encore de nombreuses traces de la catastrophe, fait partie du programme Petites villes de demain, pour revitaliser les commerces, rénover l’habitat, requalifier l’espace public et favoriser la durabilité.

La délégation a ensuite assisté à la pré-inauguration de l’exposition consacrée au 1er Festival d'architecture en Martinique, Matjoukann, co-organisé par la Maison de l’Architecture, le CAUE et le Conseil régional de l’Ordre des architectes, avec le soutien de la Direction des Affaires Culturelles. Le préfet, Jean-Christophe Bouvier et le maire de Saint-Pierre, Christian Rapha ont honoré cette présentation émouvante de leur présence. Ce festival a été une réussite et sera reconduit en 2024, laissant place à des surprises et des nouveautés.


Une rencontre avec la Cellule Economique Régionale de la Construction (CERC) de Martinique qui regroupe les acteurs de la filière construction locale, a permis des échanges approfondis sur les difficultés liées à la construction dans la Caraïbe, notamment sur l’importation, les coûts et les processus compliqués de normalisation des matériaux. Des améliorations sont à prévoir pour plus d’efficacité : la CERC travaille d’arrache-pied pour faire avancer favorablement la filière du bâti, dans ces zones où construire est plus difficile en raison des risques cycloniques, sismiques, submersifs… Le CNOA s’est engagé à faire écho à certaines de leurs propositions.

Le séjour s’est terminé par la visite du PATIO19 ouvert par l’architecte David Fontcuberta, lieu culturel hybride, installé au cœur de Fort de France dans une maison créole rénovée durablement. On y trouve un café culturel au rez-de-chaussée, jouxtant le fameux patio, un espace de coworking, à l’étage, un atelier d’architecture, un grand espace d’exposition, qui accueille des artistes en résidence et des parties communes et extérieurs pour flâner, se documenter, se retrouver. Cette réhabilitation exemplaire a fait des émules : de nouveaux habitants réinvestissent l’hyper-centre patrimonial de Fort-de-France, délaissé depuis des années, et réhabilitent l’habitat traditionnel créole pour lui donner un usage et un esprit convivial et utile. Une belle réussite !



Le CNOA remercie vivement le président de l’Ordre des architectes de Martinique, Jean-François Caclin et toute l'équipe du Conseil régional de l'Ordre des architectes de Martinique, qui ont conçu ce programme passionnant.



 EN IMAGES :

Martinique 1

Visite de l’exposition Matjoukan à Saint-Pierre, dans l’ancienne Bourse du Commerce, honorée de la présence du préfet de la Martinique, Jean-Christophe Bouvier et du maire de Saint-Pierre, Christian Rapha.

 

 

Martinique 2

Réunion avec les représentants de la CERC Martinique, l’écosystème de la construction, les services de l’Etat, DEAL et Culture et les conseillers ordinaux martiniquais.

 

Publié le 01.02.2023 - Modifié le 22.03.2024
0 commentaire

Donnez votre avis

(CNOA)
Visite du Patio19 à Fort-de-France. De gauche à droite : Christophe Millet, trésorier du CNOA, Christine Leconte, présidente du CNOA, David Fontcuberta, vice-président du CROA Martinique et Jean-François Caclin, son président.
Sur le même sujet