Christine Leconte élue présidente du Conseil national de l'Ordre

A l’occasion du renouvellement par moitié du Conseil national de l’Ordre des architectes, Christine Leconte, architecte DPLG, précédemment Présidente du Conseil régional d’Ile-de-France a été élue à l’unanimité Présidente du Conseil national.

Réconcilier architecture et société !

A l’occasion du renouvellement par moitié du Conseil national de l’Ordre des architectes, Christine Leconte, architecte DPLG, précédemment Présidente du Conseil régional d’Ile-de-France a été élue à l’unanimité Présidente du Conseil national.

Elle succède à Denis Dessus.

Le Bureau élu se compose des personnes suivantes : Vice-Présidentes : Marjan Hessamfar, Valérie Flicoteaux , Trésorier : Christophe Millet, Trésorier adjoint : Thierry Nabères ; Secrétaire : Anne Bettinger,  Secrétaire adjoint en charge des relations avec les régions : Guillaume Blanchard.

Innovation, prospective, gouvernance partagée avec les régions au service d’une parole qui rassemble, sont les maîtres mots de ce nouveau Conseil élu pour trois ans.

L’architecture, discipline culturelle et transversale, est porteuse de solutions pour répondre aux enjeux sociaux et climatiques actuels. Fort de ses nouveaux engagements, le Conseil national entend renforcer et multiplier les alliances avec les différents acteurs du cadre de vie pour porter un plaidoyer d’intérêt général en faveur d’une architecture durable, désirable pour tous.

Christine Leconte a été élue le 3 juin avec les 11 autres membres de la liste Ouverture. L’élection du Bureau a eu lieu ce 10 juin. 

Elle est également architecte-conseil de l’Etat auprès de la DRAC Normandie et maître de conférences associée à l’ENSA de Versailles. Elle a été lauréate du palmarès des jeunes urbanistes 2010.
 

Publié le 10.06.2021 - Modifié le 11.06.2021
3 commentaires

Donnez votre avis

Madame et chère consoeur, 

Bravo pour votre nomination avec l'espoir de voir le paysage des petites agences s'éclairsir et le mode du bâtiment être plus clair. 

notament supprimé le titre d'architecte aux personnes qui ne font pas de suivi de chantier - cadrer le monde des architectes d'intérieurs qui nous prennent énormément de travail . - et les coachs en bâtiment qui font tout sans aucune assurance ni couverture ni encadrement . 

Bienvenue et bonne présidence. 

Alexandra Burello 

Bravo félicitations pour votre nomination à ce poste de prestige et bonne chance . 

 

Madame la présidente,
Félicitations pour votre nomination.
Depuis plusieurs années désormais le titre d’architecte est utilisé à tort et à travers par les décorateurs qui nous mangent la laine sur le dos. Le titre est complètement dévoyé dans la presse affiliée, blogs et internet, Architectural Digest, Elle déco, Milk, Wikipedia, etc.
La profession d’architecte ne cesse de se paupériser parallèlement à un nombre croissant de personnes qui ne possèdent parfois aucun diplôme ou simplement non inscrites à l’ordre et qui se vendent avec le titre d’Architecte.
Pour le bien de la profession, de l’Ordre et de tous ceux qui cotisent, il serait largement temps de nous protéger un peu plus et de taper du poing sur la table, voire de poursuivre à chaque fois qu’il est fait mention d’un architecte qui n’en est pas un légalement. A terme, la protection du titre deviendra incontrôlable.
Qui a le droit de porter le titre d’architecte ?
La profession et les générations d’architectes à venir vous remercie d’avance

christineleconte2019.jpg
(© photo : Anne-Claire Héraud)
Christine Leconte, présidente du CNOA