Transition écologique

Neutralité & Bâtiment : s’inscrire dans une démarche Zéro émission nette

Publication ADEME – Carbone 4 : Neutralité & Bâtiment, « Comment les acteurs du secteur peuvent s’inscrire dans une démarche Zéro émission nette » (Juin 2019)
screenshot_2019-08-30_publication_neutralite_et_batiment_carbone_4_ademe_-_publication-neutralite-et-batiment-carbone-4-a.png
(Publication ADEME – Carbone 4 )
Neutralité & Bâtiment, « Comment les acteurs du secteur peuvent s’inscrire dans une démarche Zéro émission nette »

A travers la réalisation de cette étude, l’Ademe et Carbone 4 visent à clarifier le concept de neutralité carbone dans le bâtiment. S’adressant spécifiquement aux acteurs du secteur, il s’agit de leur proposer un « langage commun » ainsi qu’une « définition partagée et rigoureuse de la neutralité carbone ».

Les principaux enjeux pour le secteur du bâtiment sont ensuite présentées à partir d’un état des lieux de ses émissions et au regard des objectifs visés dans le projet SNBC (à l’échelle du bâtiment et à l’échelle de l’industrie). 

Le secteur du bâtiment est le deuxième secteur le plus émetteur en France derrière le transport si l’on considère les émissions liées à la consommation d’énergie uniquement. Le secteur présente une forte dépendance aux énergies fossiles.
Si l’on ajoute à ces émissions celles évaluées sur le cycle de vie des produits de construction et équipements mis en œuvre dans les opérations de construction neuve et de rénovation, les émissions du secteur représentent 1/3 des émissions nationales. Le secteur représente donc un vrai enjeu pour la France au regard de ses ambitions climatiques.

In fine, l’étude propose aux acteurs de la filière trois modes d’intervention leur permettant de réduire leurs émissions et donc de s’inscrire dans une démarche de neutralité carbone à l’horizon 2050 :

  1. La réduction des émissions sur son périmètre (dites les « émissions induites »)
    "Réduire drastiquement ses émissions sur son périmètre de responsabilité, à l’échelle de son entreprise ou de son projet, au travers de la sobriété (énergétique et matière) des bâtis, l’utilisation d’énergies décarbonées et de produits de construction et d’équipements performants et bas carbone"
     
  2. La contribution à la réduction des émissions en dehors de son périmètre (« émissions évitées »)
    "Aider les autres acteurs à réduire leur empreinte carbone : la démarche fait appel à une solidarité locale ou territoriale en vue d’aider les acteurs du territoire et occupants des bâtiments à réduire leurs émissions sur leur propre périmètre. Ce pilier est d’autant plus incontournable pour le secteur du bâtiment que celui-ci se trouve à l’interface de nombreuses problématiques liées à la vie des occupants : comment se déplacer au quotidien, comment s’alimenter, comment vivre sobrement, sans se départir du confort de vie espéré par toutes et tous"
     
  3. La contribution à augmentation des puits carbone (« émissions séquestrées » ou « émissions négatives »)
    "
    Contribuer au développement des puits carbone (naturels ou non)"


>> Télécharger :

Ressource -
Publiée le 30.08.20191567180967