Le B.A.-BA du BIM

On appelle « maquette numérique » d’un ouvrage, une maquette 3D qui comprend ses caractéristiques géométriques (coupes, plans, élévations, etc.) et des renseignements sur la nature de tous les objets utilisés (composition, propriétés physiques, mécaniques, comportement, etc.). Par exemple, une porte est représentée battante ou coulissante, elle est en aluminium avec un double vitrage (attribut) et elle s’ouvre de telle ou telle façon (comportement).
pôle de restauration et multiservices
(© photo : architecte / source : Archicontemporaine.org)
pôle de restauration et multiservices du site universitaire de Nancy - Lama Architectes, A (b+d) Architecture

Le BIM est une méthode de travail basée sur la collaboration en vue de la réalisation d’une maquette numérique. Dans un processus de conception BIM, chaque acteur du projet enrichit la maquette, initialement conçue par l'architecte, et en tire les informations dont il a besoin pour la réalisation de ses propres missions.

Au fur et à mesure de l’avancée du projet, la maquette est alimentée de nouvelles informations, de détails de plus en plus précis, pour aboutir à un objet virtuel, un clone numérique du bâtiment, parfaitement représentatif de la construction. La maquette numérique intègre donc l’ensemble des détails de conception et d’exécution et des procédés constructifs.

La maquette numérique peut être actualisée tout au long de la vie de l’ouvrage, de la conception à la construction, de la livraison à sa déconstruction. Si la maquette est constamment mise à jour, le maître d’ouvrage dispose ainsi d’un véritable avatar virtuel de l’ouvrage, puissant outil de gestion et d’optimisation tout au long de la vie du bâtiment.


Téléchargez la note ci-dessous : 

À télécharger
Le B.A.-BA du BIM