Retour sur 1 an de charte de la qualité urbaine, architecturale, paysagère et environnementale à Lyon

Lundi 4 juillet, Marjan Hessamfar, vice-présidente du Conseil national de l'Ordre, en charge du logement, était à Lyon, aux côtés du Grégory Doucet, le maire de la ville, pour faire le point sur 1 an de charte de la qualité urbaine, architecturale, paysagère et environnementale de la Ville de Lyon.
5d3d0fe9-9295-4f2d-9efe-d3f86b40fed0.jpg

Marjan Hessamfar a rappelé la volonté de l’Ordre des architectes de faire reconnaitre l’architecture comme une solution.

Le mouvement des gilets jaunes a mis en lumière l’inégalité territoriale d’accès aux services, transports... La pandémie a révélé l’inconfort des espaces intérieurs et l’absence d'espaces extérieurs à l’échelle des habitats mais aussi des quartiers et des villes. Enfin, la crise climatique nous oblige à faire désormais des constructions désirables, abordables mais aussi soutenables pour la planète. 

Marjan Hessamfar a souligné que la ville de Lyon est pionnière, en la matière, parce qu’elle s’inscrit dans une démarche volontaire de qualité pour répondre à ces trois critères. Ce jour d’anniversaire de la charte qualité de la ville était l’occasion de faire un bilan d’étape.

Marjan Hessamfar a par ailleurs évoqué l’importance des « communs » : en effet, si l’on veut avoir des espaces plus grands tout en consommant le moins de foncier possible, il est nécessaire de réfléchir à ce que l’on peut mettre en commun avec ses voisins pour l’extraire de l’habitat et avoir plus de place. Les espaces de bricolage, de jardinage, de coworking, de cuisine pour les grands événements de partage (comme les barbecues de quartier), les laveries... Tout cela est partageable à différentes échelles, du palier, de l’immeuble, de l’îlot, du quartier et de la ville. Pour cette dernière, il est possible par exemple d'ouvrir les cours d’école végétalisées le week-end comme les squares de quartier, etc. Il s’agit de mettre en oeuvre la notion de partage.

La vice-présidente du CNOA a également rappelé qu’aujourd’hui 12 millions de personnes souffrent de mal logement, que de nombreux jeunes n’arrivent plus à payer leur loyer et à accéder à des logements décents. Parallèlement, le vieillissement de la population rappelle la nécessité de l’adaptabilité des logements. Il est donc vital de s’appuyer sur l’existant pour le transformer plutôt que de construire du neuf à tout prix. N’oublions pas que 80% de la ville de demain existe déjà !

Pour mémoire, la Charte signée en 2021 par la Ville et ses partenaires, dont l'Ordre des architectes d'Auvergne-Rhône Alpes, comportait 5 objectifs et 10 priorités pour un urbanisme soutenable :

  • Objectif n°1 Valoriser la qualité de vie et la qualité des paysages urbains
  • Priorité 1. Tenir compte de l’histoire urbaine, de la qualité des paysages et des tissus qui composent la ville de Lyon et ses arrondissements
  • Priorité 2. Des projets adaptés aux besoins du quartier et aux attentes des habitantes et des habitants
  • Objectif n°2 Développer la nature en ville et la biodiversité
  • Priorité 3. Renforcer la qualité des paysages urbains, développer la nature en ville et la biodiversité
  • Priorité 4. Lutter efficacement contre le réchauffement climatique et favoriser les îlots de fraîcheur par des bâtiments bioclimatiques
  • Objectif n°3 Développer une conception de l’habitat et des lieux de travail de grande qualité
  • Priorité 5. Concevoir des lieux d’habitation et de travail de grande qualité
  • Priorité 6. Créer des espaces communs de qualité, favoriser la mixité des usages, organiser des rez-de-chaussée plus actifs, modulables et réversibles à long terme
  • Objectif n°4 Réduire l’impact carbone des constructions
  • Priorité 7. Réduire l’impact carbone de la construction en s’appuyant sur une conception optimisée de la structure
  • Priorité 8. Proposer une conception et une approche énergétique économe et ambitieuse afin de limiter les consommations
  • Objectif n°5 Plus de transparence dans le processus de conception de la ville et une valorisation des projets
  • Priorité 9. Une plus forte transparence dans le processus d’élabora­tion et de conception de la ville
  • Priorité 10. Vers une reconnaissance des projets de qualité
Publié le 20.07.2022 - Modifié le 21.07.2022
0 commentaire

Donnez votre avis

(DR / CNOA)
Les signataires de la Charte de la qualité urbaine, architecturale, paysagère et environnementale de la Ville de Lyon, le 4 juillet 2022
Documents à télécharger
Programme de la journée du 4 juillet "Point d’étape et perspectives"
Charte de la qualité urbaine, architecturale, paysagère et environnementale de la Ville de Lyon