Résultats de l'enquête "Comment va votre agence ? Etat des lieux et perspectives"

Plus de 3800 architectes ont répondu à l'enquête lancée par l'Ordre, l'UNSFA, le Syndicat de l’Architecture et la Mutuelle des architectes Français, avec le soutien du ministère de la Culture. Les résultats de cette enquête révèlent un fort impact de la crise sanitaire sur l’activité des agences en 2020.
Réhabilitation d'une résidence étudiante

« Les résultats de cette enquête révèlent un fort impact de la crise sanitaire sur l’activité des agences en 2020. Rares sont celles qui ne sont pas touchées par une baisse d’activité et de revenus, les plus petites agences subissant le choc le plus important.
Pour 2021, la majorité des agences manque de visibilité et peu nombreuses sont celles qui comptent sur une activité soutenue dans les mois qui viennent.
La crise aura permis l’émergence de besoins nécessitant l’apport des architectes, comme la transformation de nos lieux de soins et de travail, et l'envie d’habitat plus ouvert, plus sain et plus riche de fonctions et d’émotions.
Le secteur de la maîtrise d’œuvre, et particulièrement de l’architecture, devrait alors pleinement profiter du rebond économique. »

 

Cadre du sondage

L’ensemble des organisations professionnelles d’architectes, Ordre, UNSFA, Syndicat de l’Architecture et Mutuelle des architectes Français, ont pris la décision d’unir leurs forces pour accompagner les agences d’architecture dans une période particulièrement difficile.
Outre la mise en place d’un site dédié sur www.architectes.org rassemblant préconisations, outils, informations juridiques et fiches pratiques, les organisations professionnelles ont lancé à l’initiative du ministère de la Culture un sondage adressé à l’ensemble des architectes le 16 novembre dernier. Vous avez été très nombreux à nous répondre et nous vous en remercions sincèrement ! Cette enquête qui a en effet permis de récolter 3833 réponses va permettre de disposer d’éléments concrets pour éclairer les pouvoirs publics sur la situation économique des agences.

L’analyse des résultats de cette enquête est concomitante avec la publication par l’Ordre des architectes de la quatrième édition d’Archigraphie, panorama à la fois démographique et économique de la profession d’architecte que le CNOA dresse tous les deux ans. Contrairement à l’enquête que nous venons de réaliser, l’édition 2020 d’Archigraphie élaborée à partir des données connues jusqu’en 2019 (en provenance de l’INSEE, MAF, CIPAV, Acatalians, FFB, ministère de la Transition écologique, OMPL…) ne peut bien entendu pas tenir compte des effets de la crise sanitaire sur l’économie et l’emploi des architectes. Néanmoins, et sur les points qui peuvent être comparés, les constats des deux études convergent, ce qui vient consolider les résultats de l’enquête.

L’enquête apporte des éclairages conjoncturels

Le chiffre d’affaires
La crise a eu un impact significatif sur le chiffre d’affaires des agences. 68% déclarent qu’elles finissent l’année en recul par rapport à 2019. Pour 12%, cette baisse sera supérieure à 50%. Les agences sont impactées de façon assez similaire quel que soit leur mode d’exercice ou leur taille.

L’activité
L’activité est en baisse en 2020, au même titre que les chiffres d’affaires. On note cependant une moindre baisse au niveau du suivi des chantiers et du suivi des études. Le démarrage de nouveaux chantiers est en baisse pour 66% des agences, et le démarrage de nouvelles études en baisse pour 61% des agences.
Dans ce contexte, les perspectives d’activité pour 2021 s’annoncent à la baisse pour 60% des agences. 39% prévoient des démarrages de chantiers stables ou en hausse. 49% estiment que le suivi des chantiers en cours ne va pas connaître de baisse.
Quant aux rentrées d’honoraires, seules 38% des agences les envisagent à la hausse (12%) ou stables (26%).
Il faut noter que les agences fortement impactées en 2020 ont une vision très pessimiste de 2021 : pour 79% d’entre elles, l’activité 2021 sera en baisse. Par contre, les agences qui ont connu une hausse d’activité en 2020 ne sont que 15% à entrevoir une baisse en 2021.

L’enquête offre une photographie de la santé financière des agences, interrogées sur l’état de leur trésorerie. Au global :

  • 18% des agences déclarent ne pas avoir de trésorerie (29% des plus petites ; 9% des plus grandes)
  • 31% des agences déclarent posséder 3 mois de trésorerie (24% des plus petites et 38% des plus grandes)
  • 25% des agences déclarent posséder 6 mois ou plus de trésorerie (18% des plus petites ; 35% des plus grandes)

Interrogées sur la santé des entreprises de travaux avec lesquelles elles travaillent, 86% des agences identifient des difficultés chez certaines, mais seulement 8% déclarent que plus d’une entreprise sur deux serait en difficulté.

Les informations recueillies dans cette enquête viennent confirmer et compléter les observatoires de la profession (Archigraphie, statistiques travaux de la MAF).

Marchés publics, marchés privés
Les statistiques de la MAF que l’on retrouve dans Archigraphie montrent que les marchés publics représentent aujourd’hui 26,1% des travaux réalisés par les architectes. L’enquête apporte des éclairages sur la situation actuelle : 47% des agences n’interviennent pas en marchés publics. Ce taux s’élève à 67% sur le segment des plus petites agences alors qu’il n’est que de 24% sur les plus grandes. 98% des agences exercent en marchés privés. Pour 72% des plus petites les marchés privés représentent entre 75 et 100% de l’activité, alors que cette proportion ne s’applique qu’à 35% des plus grandes agences.

Logement
L’enquête apporte aussi des informations sur le profil des agences qui interviennent dans le secteur du logement, et plus particulièrement du logement social. On constate que le logement est réalisé par 35% des agences ; mais seules 18% des plus petites agences interviennent dans ce secteur alors qu’elles sont 74% de la catégorie des plus grandes agences. Parmi les agences qui interviennent en logement social, il représente plus de la moitié de l’activité pour 31% d’entre elles.

Missions
Les agences ont été interrogées sur le type de missions sur lesquelles elles interviennent. On constate que pour 40% des libéraux et des petites agences la moitié des missions s’arrêtent au permis de construire, alors que ce n’est le cas que pour 7% des plus grandes agences. Le phénomène inverse s’observe pour les missions complètes : elles représentent plus de la moitié de l’activité de 79% des plus grandes agences et 43% des plus petites.


>> Téléchargez l'analyse de l'enquête ci-contre

Publié le 12.01.2021 - Modifié le 13.01.2021
0 commentaire

Donnez votre avis

(© photo : Sébastien Delahaye / source : Archicontemporaine.org)
Réhabilitation d'une résidence étudiante à Amiens - Bertrand Delcoy et Augustin Faucheur architectes asssociés arch.
Documents
Enquête Comment va votre agence ? Etat des lieux et perspectives 2020