Le Réseau des Maisons de l’Architecture se mobilise contre la loi Elan

Communiqué - À l’heure de la mobilisation de la profession contre la loi Elan, le Réseau des MA rappelle que le logement joue un rôle essentiel dans la substance de nos vies et que le concours, territoire d’émulation, doit être défendu dans la fabrique du logement social.
Le 22 mai 2018
17 logements à Mouans-Sartoux

Communiqué du Réseau des Maisons de l'architecture , le 17 mai 2018 :
 

Le logement, grande cause permanente !

À l’heure de la mobilisation nationale de la profession contre les dispositions de la loi Elan, le Réseau des Maisons de l’Architecture, rappelle que le logement joue un rôle essentiel dans la substance de nos vies et que le concours, territoire d’émulation, doit être défendu dans la fabrique du logement social.

L’habitat, ce manteau entre Soi et la ville, comme le dit Jean‑Philippe Vassal.

Dans un monde en mutation, à la fois en pleine dématérialisation et en constante création de nouvelles interfaces, nous aurons toujours besoin d’un toit. Or, 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile en France, tandis que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement. Alors oui, il y a urgence à agir ensemble. Construire, oui ! Vite, oui ! Mais de manière décente et réfléchie, et tout en questionnant les modes d’habiter de demain.

≪ A nouveaux ménages, architecture nouvelle. ≫

Le logement social est un laboratoire de recherche sur l’évolution des modes d’habiter. Il peut et doit anticiper nos futurs modes de vie. Défendre le concours d’architecture, c’est défendre les possibles renouvellements d’une réflexion sur des modes d’habiter questionnes par les défis de notre époque : pauvreté, pollution, environnement fragilise, étalement urbain, mitage des campagnes, migration des populations.

Contre le plan unique

Le concours permet de répondre de manière singulière a chaque situation et à chaque contexte contre la standardisation, contre le plan unique. Quelle que soit sa dimension, chaque projet se construit avec des acteurs nombreux, divers dans leurs compétences comme dans leurs approches culturelles, esthétiques, techniques, normatives, ou économiques. Le concours est un terrain de travail collaboratif entre tous ces acteurs lorsqu’il est possible d’exercer un regard critique sur le programme propose.

Dans le contexte actuel normalise et sur‑règlementé de la production de logements, les nouvelles formes d’habiter sont susceptibles de créer un urbanisme différent. La ville ne peut se faire sans se re-questionner sur les nouveaux modes d’habiter.

S’enrichir de la différence des pratiques

Les Maisons de l’architecture ont une mission de sensibilisation et de diffusion de la culture architecturale auprès des citoyens. Les 32 Maisons s’engagent pour une culture de l’architecture et des territoires partagée et contributive. C’est de la différence de leurs pratiques que les Maisons de l’architecture tirent la richesse de leur sensibilité. Le Réseau des maisons de l’architecture milite pour la différence, la mise en commun, l’échange et le croisement des regards, dans la fabrique du logement social aussi !

Depuis février dernier, le Réseau des maisons de l’architecture est présidé par Anne‑Sophie Kehr, par ailleurs membre du CA de la Maison Européenne d’Architecture du Rhin Supérieur, conseillère nationale de l’Ordre des architectes et maitre de conférence à l’ENSAS.

 

Publié le 22.05.2018
0 commentaire

Donnez votre avis

(© servelle / source : Archicontemporaine.org)
17 logements à Mouans-Sartoux - Comte et Vollenweider arch.