Le logement de demain en 97 projets

Le rapport du comité national de sélection des lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt "Engagés pour la qualité du logement de demain" est publié. Il permet d'analyser les tendances de fond et les enseignements des 201 projets présentés et des 97 lauréats.
amil-logement.jpeg

Le programme "Engagés pour la qualité du logement de demain" a été lancé en octobre 2021 par les ministères de la Culture et du Logement et s'est traduit par un appel à manifestation d’intérêt (AMI) inédit à l’attention des maîtrises d’ouvrage et des architectes, qui visait à "renouveler les modalités de production de logements en expérimentant de nouvelles méthodes et de nouvelles coopérations au service de la qualité architecturale, de la soutenabilité économique et de la sobriété écologique".

Le conseil national de l'Ordre a soutenu cette démarche et s'est investi notamment dans son comité national de sélection, qui a reçu 201 projets, dont 97 ont été primés, et dont 20 bénéficieront d'un accompagnement spécifique.

L'Europe des projets architecturaux et urbains, l'organisme chargé de porter l'AMI, publie le rapport du comité national de sélection des lauréats, qui s'est tenu le 3 mars 2022 à la Cité de l'architecture et du patrimoine. Ce document liste l'ensemble des lauréats, donne quelques statistiques et fournit une carte de la répartition géographique des projets.

Il analyse aussi les grandes tendances qui se dessinent à travers les candidatures : le logement évolutif, les communs, l'habitat participatif, les "projets-processus", le logement abordable, la réinvention de l'habitat individuel, le logement pour tous, l'éco-construction et l'excellence environnementale.

Il détaille également les enseignements à retenir : 
1. De la traditionnelle chaîne de production du logement à de nouveaux processus de projet : une dynamique en marche
2. Continuer à interroger l’évolution des types d'habitation au regard des enjeux sociaux et de la transformation des modes de vie
3. Echapper à la standardisation des logements en faisant porter les efforts sur la qualité d’usage du logement lui-même
4. Poursuivre les efforts vers une production de logements décarbonée en privilégiant la réhabilitation et en accompagnant le développement de filières locales vertueuses
 

>> Téléchargez le rapport

Publié le 19.07.2022 - Modifié le 20.07.2022
2 commentaires

Donnez votre avis

Les évolutions passent forcément par des changements (en voilà une banalité !). En architecture, les changements constructifs permettent de réelles évolutions, en libérant la créativité (de nos jours, ce pourrait être moins polluant, moins cher, mieux adapté et innovant, etc.). Par exemple, l'architecture du 20° siècle n'a pu exister que grâce au béton armé.

Qu'en est-il aujourd'hui où le 21° siècle arrive bientôt à 1/4 de son existence ? Je ne vois pas de différence fondamentale avec les techniques de construction d'il y a 1 siècle, si ce n'est l'isolation thermique - très importante, ok, mais quand même limitée pour être la seule évolution notable à notre époque hyper-technique par ailleurs. On pourrait tellement mieux faire.

Et oui, nous sommes en plein dans le cadre de l'application de la RE2020 pour la construction de logements neufs. Le thermique reste un point déterminant dans l'élaboration des études énergétiques pour mieux prévoir l'avenir.

(©Tekhnê Architectes)
Coopérative Coopetoile, à Ambilly
Document à télécharger
Rapport du comité de sélection Engagés pour la qualité du logement de demain