Archigraphie 2022, portrait d’une profession engagée dans la transition écologique

Comme tous les deux ans, l’Ordre des architectes publie Archigraphie, observatoire qui réunit les données socio-démographiques et économiques permettant de dessiner le portrait de la profession d’architecte. Deux focus dans cette édition : le risque de création de "déserts architecturaux" et l'investissement des architectes dans la rénovation.

Comme tous les deux ans, l’Ordre des architectes publie Archigraphie, observatoire qui réunit et traite les données socio-démographiques et économiques permettant de dessiner le portrait le plus complet de la profession d’architecte.

Une relative résistance à la crise du Covid

Cette édition 2022, montre une relative résistance de l’activité des architectes à la période du Covid. Malgré un fort ralentissement du secteur du bâtiment (-15% entre 2019 et 2020), le recul de l’activité des architectes est modéré (-6%), grâce notamment à un taux de pénétration (proportion d’opérations dirigées par des architectes) en augmentation.

Le nombre des architectes est en hausse depuis 2019 avec quasiment 30 000 architectes inscrits à l’Ordre fin 2021. Archigraphie souligne toutefois que cette évolution est contrainte par le nombre limité de diplômés HMONP qui reste bien en-deçà des effectifs susceptibles de s’inscrire à l’Ordre avant la réforme de 2007 (qui a substitué le système Diplôme d’Etat + Habilitation (HMONP) au DPLG).

La féminisation poursuit sa progression rapide : un tiers des architectes sont des femmes, et la parité femme/homme est quasiment déjà atteinte chez les nouveaux inscrits à l’Ordre en 2021.

L’exercice en société est devenu le principal mode d’exercice, dépassant nettement l’exercice à titre individuel, et il est privilégié par les architectes nouvellement installés.

Vers des "déserts architecturaux" ?

Parmi les nouveautés de cette édition 2022, Archigraphie propose une analyse de la présence des architectes au niveau départemental, révélant un risque important de pénurie dans plusieurs départements qui cumulent un faible nombre d’architecte, une faible densité par rapport à la population et un âge moyen des architectes plus élevé que la moyenne nationale. Archigraphie permet de lancer une alerte pour éviter l’apparition de « désert architecturaux ».

Aux trois parties consacrées, à chaque édition, à l’analyse socio-démographique des architectes (partie 1), à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés (partie 2), et à l’évolution économique du secteur et son impact sur l’activité des architectes (partie 3), Archigraphie 2022 ajoute cette année un focus sur le défi de la rénovation du bâti existant (partie 4).

La rénovation, un marché investi par les architectes

Archigraphie montre que la quasi-totalité des architectes (87%) est déjà présente sur ce marché. Ce dernier s’avère moins impacté que celui du neuf par les variations conjoncturelles et tiré largement par le secteur du logement. 61% des opérations dirigées par des architectes concernent de la rénovation ou de l’extension-surélévation du bâti existant. Toutefois ces opérations sont plus petites, plus complexes (souvent en site occupé) et moins rentables pour les architectes que les opérations en neuf.

Les architectes montrent un véritable engagement pour cet enjeu de la rénovation, 62% d’entre eux déclarant vouloir mener davantage d’opérations de ce type. Ils sont motivés en cela par des raisons écologiques et par le souci de la protection du patrimoine.

Les architectes apparaissent comme des acteurs efficaces de la transition écologique et de la sobriété énergétique dans leur pratique. Ils sont à l’initiative (dans 80% des cas) du recours aux matériaux biosourcés ou géosourcés, ou encore aux matériaux recyclés. Par ailleurs plus de la moitié d’entre eux proposent toujours ou souvent des alternatives aux projets de démolition du bâti existant (dont le bilan carbone est toujours trop lourd), sans toutefois être toujours suivis par les maîtres d’ouvrage.


NB. Archigraphie 2022 sera présenté par Christine Leconte, présidente du Conseil national de l'Ordre, le 13 décembre 2022, lors de la journée annuelle de l'Observatoire de l'économie de l'architecture organisée par le ministère de la Culture.


Archigraphie 2022 a été réalisé par le CREDOC pour l’Ordre des architectes et sous son pilotage, en réunissant les données des acteurs du secteur de la construction et de l’architecture. Une enquête a été menée par le CREDOC en juin 2022 auprès de plus de 2 000 architectes afin d’enrichir la partie 4 consacrée à la rénovation.

Publié le 01.12.2022 - Modifié le 07.12.2022
0 commentaire

Donnez votre avis

couv-archigraphie2022.jpg
(CNOA)
Archigraphie 2022
Documents à télécharger
Archigraphie 2022
Synthèse d'Archigraphie 2022