7ème édition de l'Etude de secteur sur l'état de la profession d'architecte en Europe

L'Etude de secteur est une enquête biennale commissionnée par le Conseil des Architectes d'Europe (CAE) et co-financée par le programme Europe Créative, qui collecte et analyse des données statistiques, sociologiques et économiques sur les architectes européens.
cae-_etude_secteur.jpg

L'Etude du Secteur est une enquête biennale commissionnée par le Conseil des Architectes d'Europe (CAE) et co-financée par le programme Europe Créative, programme-cadre de l'Union Européenne, qui collecte et analyse des données statistiques, sociologiques et économiques sur les architectes européens, le marché de l'architecture et les bureaux d'architectes. Basée sur les réponses de 25 600 architectes dans 26 pays européens, l'édition 2020 de l'étude a été enrichie par de nouveaux domaines de recherche, ce qui en fait, sans aucun doute, l'étude la plus complète sur la profession d'architecte en Europe et un outil de référence essentiel pour tous ceux qui s'intéressent à la profession d'architecte et à l'environnement bâti.

La crise sanitaire est le filtre cognitif à travers lequel l'enquête de cette année sera inévitablement examinée. Les coûts sociaux et économiques, les perturbations et l'incertitude permanente ont tous un impact sur les résultats de cette année. La Covid-19 a affecté la manière dont les architectes travaillent, où ils travaillent et même s'ils travaillent tout court. La pandémie a perturbé l'emploi d'un nombre important d'employés de bureaux privés. La confiance en l’avenir a chuté, car davantage d'architectes s'attendent à une baisse de la charge de travail au cours des 12 prochains mois. Cependant, les architectes sont bien placés pour la reprise.

Selon cette étude, on peut noter que le nombre d'architectes avait augmenté de 24 % entre 2008 et 2018, mais qu'il est resté inchangé depuis. Les architectes contribuent à hauteur de 17 milliards d'euros à l'économie européenne. L'architecture durable apparaît comme une tendance croissante, 57 % des architectes concevant "fréquemment" des bâtiments à faible consommation d'énergie. La valeur du marché de l'architecture continue d'augmenter, avec une hausse de 4 % depuis 2018. Le logement privé reste le secteur le plus important pour les architectes. Près de 9 bureaux d'architectes sur 10 ont entrepris des travaux de conception de logements au cours de l'année écoulée et le secteur génère 54 % du chiffre d'affaires moyen des bureaux.

La profession s'équilibre : la proportion de femmes architectes est passée de 31 % en 2010 à 42 %. L'écart de rémunération entre les sexes s'est réduit, passant de 25 % en 2018 à 21 % en 2020. L'écart de rémunération demeure toutefois. D'autre part, nous pouvons souligner la perspective internationale : l'étude montre que plus d'un architecte sur trois a étudié dans un autre pays.

Le Président du CAE, Georg Pendl, "souhaite rappeler que de telles études représentent un point de départ fondamental pour une organisation qui veut représenter les intérêts des architectes. Tout d'abord, nous devons savoir qui nous sommes, puis tirer les conclusions et enfin apprendre pour les prochaines étapes. Une fois encore, comme les années précédentes, nous constatons que la profession est, dans sa grande majorité, basée sur des micro et petites entreprises. Mais cela ne signifie pas que les bureaux ne pourraient pas concevoir des projets relativement plus importants, une réalité, souvent mal connue. Nous devons insister sur ce point, notamment en ce qui concerne les marchés publics, où nous sommes confrontés à une tendance à exclure les petites entités. "

Pour l'un des auteurs du rapport, Aziz Mirza, " les conclusions de l'étude sectorielle de cette année sont marqués par la crise de la Covid-19. Certaines statistiques - chiffre d'affaires des bureaux, taille du marché, charges de travail - montrent que la profession continuait à se développer avant que la pandémie ne frappe. D'autres statistiques montrent comment les architectes commencent à être touchés par la crise actuelle - comme la baisse du travail à temps plein et la hausse du chômage. Si la profession n'est pas à l'abri des effets économiques de la pandémie, l'Etude de Secteur montre que les architectes européens sont des adeptes enthousiastes des outils de numérisation, ce qui les prépare bien à la reprise, lorsqu'elle se présentera."

L'Etude Sectorielle du CAE est disponible sur le site Internet du CAE et sur l'Observatoire du CAE, une nouvelle plateforme internet dédiée à la profession d'architecte. L'Observatoire du CAE est conçu pour compléter le rapport, en apportant une profondeur supplémentaire.

Publié le 19.04.2021 - Modifié le 20.04.2021
0 commentaire

Donnez votre avis

(Conseil des architectes d'Europe (CAE))
La profession d'architecte en Europe - Etude de secteur 2020