Pétition pour intégrer la démarche environnementale dans l’enseignement de l’architecture


A l’initiative de Dominique Gauzin-Muller une pétition a été rédigée sous le nom d’ « Appel de Nancy » pour « Enseigner l’architecture et l’urbanisme à l’ère du développement durable ». Cette pétition signée notamment par le président et la du Conseil national et par les membres de la commission développement durable, ainsi que par de nombreuses personnalités de la profession, a déjà recueilli plus de 300 signatures.


“ Appel de Nancy

Enseigner l’architecture et l’urbanisme à l’ère du développement durable

Enjeu majeur du 21ème siècle, la mise en place d’un développement durable et équitable implique une remise en cause profonde des pratiques politiques et sociales et des choix culturels, économiques et techniques.

La démarche environnementale est la réponse participative du monde du bâtiment et de l’urbanisme à ce défi. Elle induit de nouvelles attitudes, méthodes et solutions pour fabriquer la ville et créer l’environnement de l’homme. Pour permettre aux concepteurs de s’insérer dans cette dynamique, une approche responsable invite les professionnels (architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, entreprises, industriels) à ne pas rester dans une attitude frileuse, mais à repenser les savoirs liés à leur discipline.

Enseigner aujourd’hui l’architecture et l’urbanisme, c’est prendre parti dans ce vaste enjeu et mettre en œuvre des dispositifs pédagogiques adaptés. Aucun argument ne peut justifier un silence face à ces problèmes. Aucune spécificité ne peut être revendiquée pour ignorer les questions posées. Aucune priorité ne doit servir de prétexte à reporter les réponses attendues.

Toutes les ressources doivent être mobilisées. Les sujets à aborder sont vastes. Les modèles didactiques sont potentiellement nombreux. Les réponses doivent être inventives et généreuses. Toutes sont légitimes si elles permettent une réinterprétation critique des savoirs et des savoir-faire existants. Toutes sont dignes d’intérêt si elles encouragent le partage de connaissances et la mise en commun de compétences.

Pour assumer notre responsabilité face à l’avenir des hommes, des cités et de la planète, nous appelons tous les professionnels engagés dans la formation des futurs architectes (enseignants, chercheurs et autres « sachants »), ainsi que toutes les instances qui participent à cet enseignement, à soutenir et à mettre en œuvre les propositions suivantes :

  1. Tous les enseignements théoriques ou appliqués qui concourent à la formation à l’architecture, à l’urbanisme et au paysage doivent intégrer, selon des modalités qui leurs sont propres, les principes d’un développement durable et équitable.
  2. Les thèmes liés à la qualité environnementale doivent être abordés dans tous les cycles de la formation initiale (Licence, Master, Doctorat) et de la formation continue.
  3. Les étudiants doivent tous avoir fait dans leur cursus au moins un projet intégrant une démarche environnementale par cycle d’études.
  4. Des enseignements spécifiques doivent être conduits pour approfondir les diverses questions soulevées : principes bioclimatiques, urbanisme durable, éco-techniques, impacts sanitaires du bâtiment etc.
  5. La recherche autour de cette problématique doit être amplifiée pour construire de nouvelles connaissances et fonder de nouvelles compétences.
  6. Le rapprochement entre les connaissances scientifiques, techniques et culturelles doit servir de base à une nouvelle éthique, fondement d’une pédagogie conforme aux objectifs d’un développement durable et équitable. »

>> Voir la liste des signataire et signer la pétition sur le site Internet de l’école d’architecture de Nancy : http://www.nancy.archi.fr/appel/