Bureaux de l’agence d’architecture du groupe A+
(© photo MC Lucat) (Source : Archicontemporaine.org)
Bureaux de l’agence d’architecture du groupe A+ - A+Architecture

Être architecte

La réalité du métier d’architecte, ses conditions d’exercice et leur évolutions récentes sont relativement méconnues et gagnent à être éclairées de données chiffrées. La formation des futurs architectes est un sujet majeur qui nécessite des moyens qui ne sont pas aujourd’hui à la hauteur. Face à la mutation rapide du métier le contenu des études doit savoir s’adapter et la recherche doit pouvoir se développer. Les liens entre l’école et la vie professionnelle sont à renforcer, notamment pour favoriser la meilleure insertion professionnelle des jeunes diplômés. La formation se prolonge tout au long de la vie professionnelle : l’offre de formation continue, les modalités de sa diffusion, les habitudes de formation évoluent. La vie professionnelle et le cadre d’exercice changent eux aussi : nouvelles structurations d’agences, nouvelles pratiques collaboratives, nouveaux marchés. La profession sait se réinventer. Le numérique, présent depuis longtemps dans les agences, fait sa transition. Les architectes sont particulièrement attentifs aux conséquences du déploiement des nouveaux outils, du BIM à l’intelligence artificielle. L’internationalisation du métier est une réalité, via l’export mais aussi via des échanges nombreux. Cette envie d’échange et de partage des pratiques avec des professionnels et des interlocuteurs étrangers doit être davantage mise en lumière et encouragée.
Publié le 05.10.2020 - Modifié le 14.10.2020
Quelles sont les évolutions les plus marquantes du métier (démographie, genre, modes d’exercice, champ d’intervention, revenus, etc.) ?
Quelle formation initiale, avec quels moyens ? Quelle articulation entre études et pratique professionnelle ? Comment favoriser l’insertion des nouveaux architectes dans la vie professionnelle ? Quels moyens pour développer la recherche ? Comment développer la formation continue ?
Quelles structurations d’agence ? Quels nouveaux marchés ? Quelles nouvelles pratiques ? Quelles évolutions pour les missions ordinales (déontologie, tableau, médiation, discipline) ? La loi sur l’architecture, et après ? Quelles modalités d’association entre architectes et autres partenaires ?
Quelles nouvelles missions pour l’architecte, à l’ère du numérique et de l’intelligence artificielle ? L’intelligence artificielle en architecture : utopie ou réalité ? Comment allier numérique et écologie ? Comment faire du BIM un atout pour l’architecte ? Quelle stratégie d’agence pour passer au BIM ? Comment déployer un BIM pour tous ?
Comment intégrer de manière plus visible la notion de partage, de valeur de l’échange dans l’architecture à l’international ? Comment renforcer des partenariats équilibrés entre architectes exportateurs et architectes locaux ? Quelles politiques publiques pour faire de l’exportation d’architecture une priorité économique ? Quelles mesures pour encourager la mobilité internationale des jeunes architectes ?