Transition écologique

Le « OFF » du développement durable

Plus de 100 projets remarquables présentés à travers les 5 appels à projets de cette manifestation qui démontre depuis 2012 que concevoir autrement c’est déjà possible. Des projets qui dessinent une typologie de l’établissement humain frugal, à toutes les échelles, de celle du bâtiment à celle du territoire.
La Ferme du Marais Girard Brétignolles-sur-Mer (85)
(© photo François Dantart / source : Archicontemporaine.org)
La Ferme du Marais Girard à Brétignolles-sur-Mer (85) - TICA arch. (Projet issu du OFF du DD 2017)

Le OFF du DD a été lancé, en 2012, par l’ICEB et CO2D à Paris. Son objet : donner de la lisibilité à des projets pionniers, d’avant-garde, frugaux, qui ont mis en œuvre avec une forte ambition les solutions architecturales, techniques ou d’usage anticipant le contexte futur : climat, énergie, ressources, modes de vivre …

Cette première journée du Off avait démontré que concevoir autrement c’est déjà possible ! Le succès de cette édition 2012 a permis d’élargir la participation. Au fur et à mesure des 4 précédents millésimes à plusieurs autres associations (Ville et Aménagement Durable à Lyon, Envirobatbdm à Marseille, enviroBAT-Réunion à Saint Denis, Envirobat-Occitanie à Montpellier, Ekopolis à Paris. Le OFF du DD est une manifestation indépendante portée par des associations de professionnels engagés dans les démarches durables, novatrices et non conventionnelles.

Après un appel à projet à chacune de ces sessions, les projets choisis par un double processus de sélection participative, régionale et nationale, seront présentés sur au moins 4 villes (Paris, Lyon, Marseille, Montpellier ou Toulouse …), au cours du dernier trimestre 2019. Cette présentation devant un millier de professionnels, est suivie de débats. Les projets sélectionnés sont ensuite valorisés sur différents médias (films, cahiers du OFF, site internet du OFF, communiqués de presse …)

Au fil de ces 4 millésimes, à travers les près de 500 projets reçus, la centaine de sélectionnés et présentés, s’est dessiné une typologie de l’établissement humain frugal, à toutes les échelles, de celle du bâtiment à celle du territoire :

  • privilégiant l’approche bioclimatique et passive pour l’énergie et le confort,
  • privilégiant les matériaux et systèmes constructifs biosourcés, à faible énergie grise, ou bas carbone,
  • ayant recours avec modération et de façon écoresponsable à la technologie pour les systèmes techniques et les réseaux,
  • insérés dans leur territoire pour ce qui est des ressources, des impacts, de la vie culturelle, sociale et économique,
  • co-élaborés avec la participation des habitants, la prise en compte de l’usage et la responsabilisation des usagers.


>> Voir le site du OFF du DD

>> Les cahiers du OFF

>> Toutes les sessions: 

Etude de cas -
Publiée le 21.03.2019 - Modifié le 21.03.2019