Transition écologique

L’architecture soft-tech : la recherche de la technique non traumatisante

Cette étude a été menée par Marine Morain, correspondante Leroy Merlin Source, et Lauréna Cazeaux, toutes deux architectes ingénieurs au sein du cabinet Arbor&Sens à Lyon.
screenshot_2019-03-25_images_lms_pdf_assises2013_softtech_chantier_soft_tech_vdef_pdf.png
(© Bill Odell,)
Bill Odell architectes, Université KAUST

Initiée au sein du groupe Habitat, Environnement et Santé, cette réflexion s’appuie sur une pratique professionnelle de plus en plus marquée par un empilement de normes et de réglementations, notamment environnementales et énergétiques. L’exigence de performance se traduit par un habitat de plus en plus chargé en technologie, qui sous-entend un habitant lui-même habile et performant… que l’on tente de ranger dans des grilles de comportements moyens ou standardisés : comme si l’on pouvait « normer et prévoir l’imprévisible » !

Elles font alors de choix d’explorer la voie de la technique non envahissante, non accablante, la voie du « bâtiment sans notice », la voie d’une architecture qu’elles ont baptisée soft-tech : « il ne s’agit plus de démontrer que le bâti­ment est très performant avec des usagers parfaits mais qu’il est correct avec n’importe quel usager ». Le parti pris sera alors de penser la juste réponse aux exigences du bâtiment, le juste équilibre entre contenus techniques et prise en considération des occupants.

Marine Morain et Lauréna Cazeaux imaginent pour y parvenir une nouvelle alliance entre l’architecte, l’ingénieur, le sociologue et l’habitant, dans une approche participative de la conception du bâti, prenant pleinement en compte le dernier cité, qui est aussi et surtout le principal intéressé au devenir de son habitat !

SOMMAIRE :

LE CONTEXTE ACTUEL : NORMER ET PREVOIR L’IMPREVISIBLE

POURQUOI L’APPROCHE SOFT-TECH EST-ELLE SOUHAITABLE ?
- L’architecture et la technique: amour ou désamour
- De l’utilité d’une troisième voix

QU’EST-CE QUE L’ARCHITECTURE SOFT-TECH ?
- Soft-tech ou la technique non traumatisante.
- Soft-tech : définition progressive

COMMENT ALLER VERS UNE ARCHITECTURE SOFT-TECH ?
- Faisons renaître le Cerbère.
- Efficience contre efficacité.
- La conception participative

CONCLUSION

>> Téléchargez la publication "L’architecture soft-tech : la recherche de la technique non traumatisante" 

>> téléchargez le "Reportage sur les pratiques des architectes d'Arbor&Sens qui replacent les habitants au coeur"
.

 

Etude de cas -
Publiée le 25.03.20191553511809