PATRIMOINE ET PROTECTION

Publié le 10.01.2019 - Modifié le 16.01.2019

Tarif

ADHÉRENT : 285 € net de taxe
NON ADHÉRENT : 315 € net de taxe
Frais d'inscription obligatoires : 15 € net de taxe
Public

Architectes n’ayant pas une formation d’architecte du patrimoine

Lieu

BOURGES- Maison des associations
28 rue Gambon
18000 Bourges

Session
Le 01 mars 2019
Objectifs de la formation

Savoir identifier le patrimoine, connaître les structures qui concourent à l’identification du patrimoine.

Connaître les grandes lignes de l’histoire de la prise en compte du patrimoine, de l’évolution des déontologies.

Connaître les mesures de protection et les institutions relatives à la protection du patrimoine.

Distinguer les différents types de conservation et de restauration.

 

Programme de la formation

Module : Patrimoine et protection

1) Identification du patrimoine :
   Pourquoi un objet devient patrimoine ? La rareté ? l’âge ? l’intérêt artistique ? son usage exemplaire à une époque, dans un milieu… ?
    Les structures qui identifient le patrimoine : les Monuments historiques, l’administration de l’Inventaire, les associations… L’extension de la notion de patrimoine


2) Brève histoire de la protection du patrimoine :
    Les grands moments de vandalisme (guerres de religion, Révolution, concile de Vatican II…).

     Les premières mesures de protection sous la Révolution (le Musée des monuments français, le Louvre, apparition de la notion de vandalisme). 

     La naissance des Monuments historiques sous la Monarchie de juillet (rôle de Mérimée et de Viollet-le-Duc, les premières grandes restaurations.


3) Les mesures de protection :
    Les institutions : la conservation régionale des Monuments historiques, l’architecte des bâtiments de France, la commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS), remplacée par la Commission régionale du patrimoine et de l'architecture, l’architecte en chef des MH

    Les degrés de protection d’un objet ou d’un édifice : classement, inscription. La procédure. Les effets de la protection.
    La protection de l’environnement et des ensembles : le périmètre de 500 m ; les secteurs sauvegardés ; des ZPPAUP aux AVAP et sites patrimoniaux remarquables
    Les labels qui n’impliquent pas une protection : ville ou pays d'art et d’histoire, patrimoine du XXe siècle, patrimoine mondial (UNESCO)

    Quelques exemples concrets.

 

4) Les types de restauration
    Les principes de Viollet-le-Duc.

    Soigner l’édifice ou le restaurer ?

    Les restitutions de parties perdues.

    Le façadisme.

    La restauration post-moderne.


5) Quelques questions (sous forme de débat avec les participants)
     Faut-il tout restaurer ?

     Peut-on laisser « mourir » un édifice patrimonial ?

     Les restaurations doivent-elles être apparentes ou cachées ?

     Jusqu’à quel point doit-on faire du faux ?

     Peut-on mêler l’ancien et le contemporain ?

 

 



Cette formation est assurée par Yves Esquieu, professeur émérite à l’Université d’Aix-Marseille, président du Centre international construction et patrimoine à Viviers (07)

Formateur
Denis Yves ESQUIEU

Plus d'informations

Contexte de la formation

Tout architecte ou tout bureau d’architecture peut être amené à intervenir sur un édifice ou un site protégé ou sur un édifice situé dans une zone de protection, ou encore sur un édifice patrimonial plus ou moins ancien mais non protégé. Il se doit de connaître la réglementation dans le cas d’édifice ou de site protégé ; mais il doit aussi être en mesure d’apprécier l’intérêt patrimonial d’un édifice sur lequel il est amené à intervenir afin d’en conserver le caractère

Durée
7 heures
Modalités d'évaluation des acquis de la formation
Établissement d’une attestation de stage
Adresse

44/46 quai St Laurent

Nom du contact
DOS SANTOS Ludivine
Tél.
02 38 54 08 96
Sur le même sujet