Label Energie Carbone E+C-

Publié le 19.05.2018 - Modifié le 20.07.2018

Tarif

Tarif unique : 300 € net de taxe
Public

Maitres d’ouvrage, Architectes, Maitre d’oeuvre,
 
Pour tirer le meilleur parti de votre journée de formation, nous vous invitons à compléter ce questionnaire. Ces renseignements seront transmis au formateur pour qu’il puisse répondre précisément à vos at

Lieu

CROA BOURGOGNE FRANCHE-COMTE site Besançon
1 rue des Martelots
25019 Besançon

Session
Le 13 septembre 2018
Appréciation globale
AFNOR Certification  Conformité en Formation Professionnelle version 1
Objectifs de la formation

CONNAITRE l’analyse du cycle de vie (ACV) d’un batiment et les méthodes de calcul du label E+C-
SAVOIR utiliser la base INIES et au moins un logiciel de calcul ACV (ELODIE 3 ou logiciel PERRENOUD)
POUVOIR faire des choix de matériaux et d‘équipements techniques afin d’atteindre la performance voulue (performance énergétique, environnementale et économique).

Programme de la formation

Module : Label E+C-

MATIN
 

Présentation et tour de table
Présentation, expériences de chacun

 

Le contexte, les enjeux et les grands principes de l'expérimentation E+C-
- Le changement climatique, l'effet de serre.

- Les différents secteurs de consommation de l'énergie.

 

RT 2012 – quelques rappels
- Les 5 postes RT2012.

- Dérogation pour les logements collectifs.

- Surface SRT.

- Projets de moins de 50 m².

- Cas des extensions – surélévations.

- Règle du 1/6 de surface vitrée.

 

Le label E+C-
 

Introduction
 

La performance énergétique
- Les indicateurs de performance énergétique (Bbio, Cep).

- Les autres usages que ceux de la RT2012 pour différents applicatifs (résidentiel, tertiaire).

- Les nouveaux indicateurs : Bilan BEPOS, RER.

- La prise en compte de l'inconfort d'été (introduction à la méthode DIES).

- Les énergies renouvelables (liste, qualité, cadre réglementaire).

- Les logiciels agréés.

- Calcul des niveaux objectifs E1 à E4.

 

La performance environnementale
- Le socle normatif de l’Analyse du Cycle de Vie (Extraction, production, exploitation, fin de vie)

- Les quatre contributeurs (Produits de Construction et Equipement – Energie – Eau – Chantier).

- Méthode détaillée et méthode simplifiée.

- Les indicateurs EGES max et Eges PCE max.

- Les logiciels agréés.

- Calcul des niveaux objectifs C1 et C2.

                                                                                                                                                           

 

APRES MIDI
 

Exercice pratique 1 – Base de données INIES
Trouver la FDES d'un produit de construction ou le PEP d’un équipement.
Comparer une fiche MDEGD (valeurs par défaut) avec une FDES d’un produit équivalent.
Les configurateurs (BETIE, DEBOIS, …).
 

Exercice pratique 2 – Logiciel de calcul
Récupération du RSET.
Démonstration utilisation d’un logiciel de calcul (exemple ELODIE3).
Analyse des résultats.
 

Les facteurs influents extérieurs
Le choix du site (climat, radon, …).
Les exigences du PLU (place de parking).
La qualité de la parcelle (forme, dénivelé, …).
Les énergies renouvelables disponibles.

 
Eléments à prendre en compte en phase esquisse
Compacité du bâtiment.
Systèmes constructifs.
Les matériaux (matériaux biosourcés) et équipements.
Choix des énergies.
En photovoltaïque : autoconsommation ou vente totale ?

 
Prise en compte du label E+C- dans une démarche de certification
Les qualités de l’étude.
Contenu du dossier.
Le bonus de constructibilité.
 

La performance économique
Les investissements.
Les influences sur les investissements.
Approche des coûts d’exploitation en phase conception.
Méthode du coût global et coût global élargi.
 

Introduction au label BBCA
Présentation.
Positionnement par rapport au label E+C-.
 

Présentation de projets labellisés
Analyse comparative.
Echanges.
 

Le stockage carbone – vers une prise en compte ? :
Valorisation du stockage carbone des produits de construction.
Le carbone biogénique.
 

Conclusion
 

QCM

 



Site internet INIES
Logiciel ELODIE 3
Slides

Formateur
Jean-Yves COLAS

Plus d'informations

Niveau de professionnalisation visé

Action d'acquisition, d'entretien ou de perfectionnement des connaissances

Contexte de la formation

Pour une maison récente et performante aujourd'hui, 1/3 de l'énergie est utilisée pour construire, entretenir et démolir la maison (énergie grise), 1/3 est utilisée pour chauffer, pour l'ECS et 1/3 est utilisée pour les activités quotidiennes: électroménager,...), pour construire 1m², on comsomme 3000kWh d'énergie primaire totale.
En construisant une maison aujourd'hui, on peut émettre plus de gaz à effet de serre que de l'habiter pendant 50 ans: construire 1m², c'est émettrre entre 1 t et 1.5t de CO² dans l'atmosphère.
C'est en partant de ce constat que cette nouvelle expérimentation est créée.
Ce nouveau label fait référence aux changements climatiques et aux émissions de gaz à effet de serre (Co²). Suite à la COP 21, il s'agit de limiter le changement climatique à 1.5°. Le secteur du bâtiment tertaire et résidentiel consomme à lui seul 45% de l'énergie finale. La RT 2012 a permis de fixer les règles d’un habitat sobre ouvrant la voie vers les bâtiments à énergie positive BEPOS. Le label E+C- en cours de test servira de base à la nouvelle réglementation qui dépassera le seul sujet énergétique pour intégrer les impacts environnementaux. La RE 2020 (Réglementation Environnementale) devrait voir le jour entre 2020 et 2025.
Quand on était en RT 2012, on pensait surtout à utiliser peu d’énergies. Avec la nouvelle réglementation thermique et environnementale, nous allons faire cette transition vers les énergies peu carbonées. Son objectif est de construire ou rénover des bâtiment bas carbone à énergie positive. On va intégrer  des kWh d’énergie primaire renouvelable ainsi que les émissions de gaz à effet de serre par m² sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment (ACV). La prise en compte de l'énergie renouvelable se fera si le combustible est également renouvelable (ex: chaudière à cogénération) et si l'énergie est destiné à sa propre consommation. Le nouvel indicateur de l'inconfort d'été s'exprime en valeur absolue et tient compte de la durée et de son intensité.
La réglementation va prendre en compte la récupération d'énergie dans le calcul (exemple, récupération de l'énergie des eaux usées , de l'ai vicié,...), l'autoconsommation et l'autoproduction, l'acheminement de l'énergie.
Ces orientations apportent des nouveautés dans la conception des bâtiments (généralisation de l’usage de logiciels et de base de données tels que le BIM, l’utilisation d’outils de dimensionnement et de simulation, de nouveaux matériaux et l’application de méthodes pour les bâtiments dits biosourcés).
Avec l’expérimentation E+C- ,  l’évaluation est réalisée sur le bâtiment et sa parcelle : aménagements extérieurs, raccordement au réseau, voirie, production d’électricité sur des espaces attenants...  Elle peut porter sur plusieurs bâtiments en cas d’un permis de construire unique. L’évaluation va prendre en compte les autres usages immobiliers: ascenseur, éclairage et ventilation des parkings, et les autres usages mobiliers : en résidentiel, ce sont les appareils électrodomestiques, en tertiaire bureau, ce sont les imprimantes, les ordinateurs.
L'expérimentation E+C- va servir d'observatoire pour élaborer la RE 2020 afin d'améliorer les performances énergétiques, de développer des énergies renouvelables locales, d'élargir les usages de l'énergie, de trouver les données "carbone" pour l'ensemble des produits et de faire un travail collectif. Le défi de l'expérimentation est la performance énergétique, la performance environnementale, la performance économique incluant le chantier jusqu'aux 50 premières années de vie d'un bâtiment.
 Le volet économique permettra d'évaluer l'impact économique du label sur la construction et d'en mesurer la faisabilité en vue de créer une RE 2020 réaliste.
 
Jean-Yves Colas a été Directeur des Etudes et Recherche au CERQUAL. Il a également travaillé à la direction de l'immobilier de HSBC France. Aujourd'hui Il gère la société STUDINNOV qui pratique de nombreuses activités : ingénierie et conseil en environneement et dans les domaines énergétiques pour le bâtiment, réalisation d'études techniques dans les domaines du photovoltaïque, assistance à Maîtres d'ouvrage pour des projets de construction et de rénovation recherchant la qualification HQE, études dans le cadre du label E+C- etc...

Pré-requis

Formation d’architecte ou d’ingénieur bâtiment généralisteConnaissance de la RT 2012Connaissance des bio matériaux

Durée
7 heures
Modalités d'évaluation de la qualité de la formation
 QCM Questionnaire à chaud
Modalités d'évaluation des acquis de la formation
Établissement d’une attestation de stage
Modalités pédagogiques
En inter-entreprise
Organisme
Adresse

56 rue du Transvaal, 21000 DIJON

Nom du contact
Yvelise JOSEPH
Tél.
06 61 96 33 74
Sur le même sujet