La protection parasismique des bâtiments

Publié le 25.07.2018 - Modifié le 22.10.2018

Tarif

Tarif unique : 300 € net de taxe
Public

-    Architectes
-    Ingénieurs
-    Tout autre concepteur de bâtiment
 

Lieu

Fédération Française du bâtiment 71 - (FFB BTP 71)
29 Grande Rue St Cosme
71100 Chalon-sur-Saône

Session
Le 23 octobre 2018
AFNOR Certification  Conformité en Formation Professionnelle version 1
Objectifs de la formation

Cette formation cible les besoins de l’architecte. En effet, la conception architecturale parasismique des bâtiments, située en amont de l’application des dispositions constructives parasismiques, permet :

-  d’optimiser le coût de la protection en minimisant l’impact des séismes sur le bâtiment ; une plus grande part du budget peut donc être allouée à d’autres postes ;

-  d’obtenir une plus grande sécurité vis-à-vis de l’effondrement (le calcul aux séismes seul ne garantit pas le non-effondrement en cas de séisme fort, car il comporte des incertitudes).

 

En outre :

 

-  Il existe au moins une solution, souvent plusieurs, pour toute configuration, tout parti architectural, permettant d’assurer un bon comportement du bâtiment sous séisme. L’architecture souhaitée peut donc être conservée. Ces solutions, simples et peu nombreuses quant à leur principe, seront exposées lors de la formation.

 

-  Un architecte formé dans le domaine parasismique peut faire valoir cette compétence auprès des maîtres d’ouvrage, ce qui représente un avantage certain, peu d’architectes étant compétents dans ce domaine à l’heure actuelle.

 

Par conséquent, les objectifs ; pédagogiques de la formation sont de :

-    Former à la conception des bâtiments capables d’optimiser leurs oscillations sismiques afin de réduire les efforts qu’ils subissent et d’améliorer leur fiabilité vis-à-vis de l’action sismique.

-    Familiariser avec les obligations découlant de la nouvelle réglementation parasismique en ce qui concerne les bâtiments neufs et existants.

 

Programme de la formation

Module : La protection parasismique des bâtiments

Effets des séismes sur les constructions

Stratégies de la protection parasismique des bâtiments

Nouvelle réglementation parasismique

Prise en compte du site

Parti architectural

      Parti permettant de limiter l’action sismique sur les bâtiments

      Prévention de la torsion du bâtiment

      Prévention des oscillations asynchrones des différentes parties de bâtiment

      Problème des angles (fenêtres d’angle, angle fort,…)

      Problème des porte-à-faux

      Problème des mezzanines

      Constructions sur versants

Parti constructif 

      Performances des différents systèmes de structure

      Organisation optimale de la structure

      Contreventement optimal

Comment raisonner en contexte dynamique

Exercice de réflexion sur la conception parasismique des bâtiments et sur la réglementation parasismique

 



-  Fichiers supports de cours

-  Vidéos d’une minute chacune, illustrant le comportement des bâtiments sous séisme (afin de mettre en évidence différents facteurs qui l’influencent)

-  Maquettes mises en mouvement sismique

 

Formateur
Milan ZACEK

Plus d'informations

Niveau de professionnalisation visé

Action d'acquisition, d'entretien ou de perfectionnement des connaissances

Contexte de la formation

Le récent séisme destructeur d’Amatrice (Italie 2016), d’une magnitude semblable à celle des tremblements de terre « attendus » en France, a rappelé leur caractère récurrent. Les séismes sont inévitables, mais les effondrements de bâtiments ne le sont pas. On peut concevoir des bâtiments résistant à tous les séismes pouvant se produire en France. Plus de 90% des pertes en vies humaines sont dus à l’effondrement de constructions sur les usagers, d’où la réglementation portant sur la protection parasismique des bâtiments. La dernière version est applicable depuis le 1er mai 2011. Elle sera présentée lors de la journée de formation, de même que les principes fondamentaux de la conception architecturale parasismique d’un bâtiment.
 
Il est important de réaliser que le comportement dynamique des ouvrages lors d’un séisme (amplitudes d’oscillation plus ou moins grandes, sollicitation excessive ou modérée des éléments de structure, torsion du bâtiment,…) dépend entièrement de la conception architecturale. L’ingénieur calcule ensuite la structure pour le comportement résultant du projet, qu’il soit optimal ou pénalisant. Mais à la différence du calcul des structures habituel, le calcul aux séismes comporte de nombreuses incertitudes et approximations, en raison desquelles il ne garanti pas le non-effondrement lors d’un séisme fort. Or il est évidemment plus judicieux d’éviter les problèmes plutôt que de calculer la structure pour y résister.
 

Pré-requis

Capacité à élaborer un projet de bâtiment
 

Durée
7 heures
Modalités d'évaluation de la qualité de la formation
Questionnaire à chaud
Modalités d'évaluation des acquis de la formation
Établissement d’une attestation de stage
Modalités pédagogiques
En inter-entreprise
Organisme
Adresse

56 rue du Transvaal, 21000 DIJON

Nom du contact
Yvelise JOSEPH
Tél.
06 61 96 33 74
Sur le même sujet