Diplôme Universitaire Qualité sanitaire des bâtiments

Publié le 10.10.2018 - Modifié le 10.10.2018
Type de formation

Tarif

DU en totalité : 2500 euros + droits universitaires Pour les modules 1, 2 ou 3 : 750 euros Pour les modules 4 : 670 euros. € net de taxe
Public

Professionnels du bâtiment : maîtres d’ouvrage publics et privés, assistants à maîtrise d’ouvrage, architectes, maîtres d’œuvre, bureaux d’études techniques Ingénieurs et techniciens des services bâtiment, hygiène, santé publique des collectivités locales

Lieu

Université d'ANGERS

ANGERS
Session
Du 31 janvier au 31 juillet 2019
logo_ademe_web.jpg
Objectifs de la formation

— Identifier et évaluer les risques sanitaires liés à l’environnement bâti

— Participer à la conception et à la rénovation de bâtiments respectueux de la santé

— Intégrer la santé environnementale, en lien avec le bâti, dans sa pratique professionnelle

Programme de la formation

Module 1 « L’acte de construire en lien avec la santé » (31,5 heures)

Thèmes associés : Acoustique, Lumière, Thermique, Architecture, Ventilation

  • Comprendre les réglementations thermique et acoustiques, et leurs enjeux associés en lien avec la santé des occupants d’un bâtiment
  • Maîtriser les principes de la ventilation des bâtiments et être capable d’auditer simplement un bâtiment
  • Intégrer la santé dans la conception...

 

Module 2 « Santé environnementale, matériaux de construction » (31,5 heures)

Thèmes associés : Aménagement et santé, Pollution des sols, Bois, Moisissures, Nanos, Légionnelles, Qualité sanitaire des matériaux et des bâtiments…

  • Identifier les liens entre un bâtiment et son environnement bâtiment (air, eau, sols, ondes), les prendre en compte dans un projet et connaître les mesures compensatoires à mettre en œuvre
  • Connaître les risques sanitaires liés à
    l’eau dans un bâtiment
  • Appréhender la qualité sanitaire des matériaux de construction et le risque nano
  • Savoir prévenir, identifier, traiter les risques liés à la présence de moisissures
  • Connaître les principes de gestion d’un syndrome collectif inexpliqué...

Module 3 « La pollution de l’air intérieur » (31,5 heures)

Thèmes associés : surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant du public, mesurer la QAI, la QAI dans l’acte de construire et l’ameublement…

  • Connaître les polluants chimiques de nos environnements intérieurs, ainsi que le cadre réglementaire de la surveillance de la qualité de l’air intérieur
  • Être en capacité de garantir la qualité de l’air intérieur d’un projet
  • Monter une campagne de mesures de la qualité de l’air intérieur (méthodologie, polluants, restitution des résultats)
  • Identifier les techniques de dépollution et leur efficacité

 

Module 4 « Les polluants physiques » (28 heures)

Thèmes associés : Amiante, Plomb, Radon…

  • Connaître le cadre réglementaire du radon et de l’amiante
  • Connaître la remédiation du radon dans les bâtiments
  • Désamianter : les responsabilités du MOA, la phase chantier

 

Module 5 « Projet appliqué » (6 heures en présentiel + 5 jours en situation professionnelle + 1 jour d’évaluation)

  • Mettre en pratique les connaissances enseignées au sein de son environnement professionnel
  • Réaliser un projet qualifiant en bâtiment et santé
Formateurs
Anne ROUE LE GALL
Bastien MAUREY
Bernard PAULE
Catherine MOUNEYRAC
Charline DEMATTEO
Claire-Sophie COEUDEVEZ
Fabrice LERAY
Jonathan LOUIS
Romuald JOBERT

Plus d'informations

Niveau de professionnalisation visé

Expert

Contexte de la formation

Le bâtiment, symbole de protection et de refuge, est l’espace dans lequel on passe plus de
80% de son temps. Le dossier de l’amiante en particulier a servi de révélateur il y a quelques
années : le bâti peut avoir un impact sanitaire fort.
D’autres polluants, en lien avec le bâti, ont des conséquences sanitaires connues : plomb dans
les peintures, radon, légionelles, monoxyde de carbone… En parallèle, la veille scientifique
et technique conduit à considérer des nouvelles sources de risque pour la santé : composés
organiques volatils, semi-volatils, nanomatériaux…
En évolution permanente (écoconstruction, réglementation thermique et étanchéité à l’air du
bâtiment, accessibilité, matériaux biosourcés…), le secteur du bâti doit également embrasser
la qualité sanitaire.
L’enjeu de la construction durable se situe au-delà des performances thermiques et
écologiques : confort et qualité d’usage, lumière et acoustique, qualité sanitaire sont autant
d’objectifs à atteindre, qui nécessitent une montée en compétence des professionnels du
bâtiment.
La formation peut être suivie en intégralité ou par module.

Pré-requis

Conditions d'accès
Être titulaire d’un diplôme Bac+2 et d’une expérience professionnelle dans le domaine;
OU par Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP) : être titulaire d’un diplôme de niveau Bac minimum et justifier d’une expérience professionnelle significative dans le domaine.
Inscription : CANDIDATURE EN LIGNE jusqu’au 4 janvier 2019
Sélection des dossiers : début janvier 2019 (sur dossier et éventuellement télé-entretien)

Durée
128 heures
Modalités d'évaluation de la qualité de la formation
Questionnaire à chaud
Modalités d'évaluation des acquis de la formation
Examen : production écrite et soutenance en juillet 2019
Modalités pédagogiques
Organisation de la formation : — Durée : 128 heures d’enseignement — Calendrier : la formation se déroule sur 4 semaines à temps plein (toutes les 4 à 6 semaines) — Intervenants : des experts reconnus et des professionnels du secteur et domaines concernés — Validation du diplôme : le suivi des 4 modules, la réussite à l’examen final et la réalisation d’un projet bâtiment et santé en milieu professionnel permettent de valider le cursus et d’obtenir le diplôme. — Attestation de formation pour chaque module suivi

La Direction de la formation continue (DFC) est un service commun de l’Université d’Angers. Il a la responsabilité de l’ensemble du dispositif de formation continue.

Il a particulièrement en charge les inscriptions en reprise d’études (ARE, CIF, plans de formation), les validations d’acquis (VAPP et VAE) et assure le lien entre l’Université, les partenaires et les publics de formation professionnelle continue.

Par sa relation organique avec l’ensemble des filières de l’Université d'Angers et des enseignants-chercheurs, par la multiplicité de ses collaborations dans le domaine de la formation continue, la DFC est pour vous l’assurance d’obtenir un conseil ou une proposition de formation adaptée à vos besoins, dans les meilleurs délais.

Adresse

Direction de la Formation Continue

19, rue René Rouchy | 49100 ANGERS

 

Nom du contact
Direction de la Formation Continue
Tél.
02 44 68 86 84
Sur le même sujet