Wang Shu prix Pritzker d'architecture 2012

La Fondation Hyatt a décerné, le 28 février, son prestigieux Prix Pritzker 2012 à l’architecte chinois Wang Shu, âgé de 48 ans.

 

La Fondation Hyatt a décerné, le 28 février, son prestigieux Prix Pritzker 2012 à l’architecte chinois Wang Shu, âgé de 48 ans.

Depuis 15 années, au sein de son atelier ‘Amateur Architecture Studio’ dans la ville de Hangzhou, Wang Shu développe avec son épouse Lu Wenyu une architecture responsable, humaniste et respectueuse de l’environnement. Il prône le ‘slow build’- le bâtir lentement, quand la frénésie constructrice s’est emparée de la Chine ; récupère des matériaux sur des chantiers de démolitions de quartiers anciens pour les recycler dans une interprétation contemporaine. «L'humanité» dit il «est plus importante que l'architecture et l'art de construire plus important que la technologie»

Le président du jury du Prix Pritzker, Lord Palumbo, a salué une œuvre capable de transcender le débat entre tradition et modernité, en produisant une architecture hors du temps, profondément ancrée dans son contexte et pourtant universelle.

Wang Shu dirige, depuis 2000, le département d’architecture de l’Académie des arts de Hangzhou. Il a reçu en 2011 la médaille d’or de l’Académie d’architecture en France, en 2010, avec Lu Wenyu, le prix Schelling d’architecture en Allemagne et, en 2007, le Global Award for sustainable architecture.

Wang Shu a éblouit son auditoire pendant le congrès de l’UIA à Tokyo, en septembre 2011, lors d’une table ronde sur la conception architecturale responsable.

 

Publié le 29.02.2012
0 commentaire

Donnez votre avis

La maison de la céramique à Jinhua