Transition écologique

Végétalisation du bâti existant

Fiche AQC (juin 2019) – Élaboré sur la base de retours d'expériences, ce rapport REX présente 12 enseignements majeurs à connaître pour favoriser la végétalisation du bâti existant. Réalisé grâce au soutien du programme PACTE (Programme d’Action pour la Qualité de la Construction et la Transition Energétique) et de l’ADEME, il est le fruit d’un partenariat entre Ekopolis et l’AQC.
Le 18 septembre 2019
Végétalisation du bâti existant

Élaboré sur la base de retours d'expériences, ce rapport REX présente 12 enseignements majeurs à connaître pour favoriser la végétalisation du bâti existant. Réalisé grâce au soutien du programme PACTE (Programme d’Action pour la Qualité de la Construction et la Transition Energétique) et de l’ADEME, il est le fruit d’un partenariat entre Ekopolis et l’AQC.

Pour lutter contre le phénomène d’îlots de chaleur, temporiser l’écoulement des eaux pluviales, favoriser la biodiversité, embellir le cadre de vie ou encore produire des aliments, l’usage du végétal en ville est de plus en plus présent. Si la ville de Bâle, en Suisse, détient le record mondial avec 30% de toitures plates végétalisées, cet usage est cependant variable selon les pays. En France, les nombreuses surfaces de toitures, de façades ou de pieds d’immeubles représentent autant de potentiel de végétalisation du bâti existant.

De multiples techniques et solutions existent et sont à mettre en œuvre en respectant les règles d’urbanisme en vigueur pour renforcer la présence du végétal en ville : plantes grimpantes guidées en façades, plantes en bacs, potagers et jardins en toitures…

Les professionnels du bâtiment intègrent de plus en plus ce type de dispositifs dans leurs opérations. Ce guide a pour objectif de les accompagner vers des opérations de végétalisation pérennes, conservant l’intégrité et la durabilité du bâtiment.

A travers douze enseignements, l’AQC rappelle les principales références réglementaires à connaître et points de vigilance à observer pour une bonne végétalisation du bâti existant selon les différentes phases de l’opération : durant les actions portant sur la qualité de conception (Enseignements 1,2,3 et 4), celles portant sur la qualité de mise en œuvre (Enseignements 5,6,7 et 8) puis celles relatives à la qualité d’entretien (Enseignements 9,10,11 et 12).

Les 12 enseignements de l’ACQ sont :

  1.  Choisir le type de végétalisation en fonction des charges permanentes admissibles
  2.  Aménager un accès direct et adapté aux surfaces végétalisées
  3.  Sécuriser les zones d'interventions
  4.  Prévoir systématiquement une arrivée d'eau
  5.  Soigner la protection des relevés d'étanchéité et des points singuliers
  6.  Tenir compte des microclimats présents à l'échelle du bâtiment
  7.  Sélectionner un substrat adapté
  8.  Anticiper le tassement et l'érosion de la couche de substrat
  9.  Mettre en place un contrat d'entretien régulier et adapté
  10.  Entretenir les systèmes d'irrigation
  11.  Préserver les surfaces végétalisées lors de toute intervention
  12.  Protéger les plantes de la faune environnante

 

>> Source : http://www.qualiteconstruction.com/sites/default/files/2019-06/R-Rex-Vegetalisation-Bati-Existant.pdf

Ressource -
Publiée le 18.09.2019
0 commentaire

Donnez votre avis

(AQC)
Végétalisation du bâti existant