Table ronde internationale sur l’Architecture pour la santé, le 4 février

L'Union internationale des architectes a désigné 2022 comme l'Année de l’architecture pour la santé. Pour le lancement de cette thématique annuelle, l'UIA organise un webinaire pour aborder notamment le rôle de la conception dans la protection, la promotion et la restauration de la santé. 
uia-sante.png

L'Union internationale des architectes a désigné 2022 comme l'Année de l’architecture pour la santé. Dirigée par le Programme Santé publique de l'UIA et soutenue par l'Organisation mondiale de la santé, cette initiative vise à mettre l'accent sur l’architecture qui protège la santé, la développe et la restaure lorsqu'elle est altérée. Cette initiative comprend trois volets qui englobent un modèle de santé qui reconnaît l'interdépendance de la santé humaine, animale et environnementale (naturelle et bâtie). 

Pour le lancement de cette thématique annuelle, l'UIA organise le 4 février pour une table ronde en ligne pour aborder notamment le rôle de la conception (en architecture, en urbanisme et dans les domaines connexes) dans la protection, la promotion et la restauration de la santé. 

>> Inscrivez-vous

Au programme :

Intervenants :

  • Richard Jackson, professeur émérite de Santé publique à l'UCLA : Chaque jour, ceux qui s'occupent des malades sont confrontés à la douleur et à la détresse. Souvent, les problèmes politiques, mondiaux et environnementaux leur semblent éloignés et sans rapport avec leur travail. Pourtant, le système de soins de santé consomme d'immenses richesses, matériels et ressources humaines. Par exemple, aux États-Unis, il représente 18 % du PIB, 10 % de sa main-d'œuvre et 8 % de son empreinte carbone, sans pour autant améliorer la santé globale. Au cours de cette session, Jackson résumera les efforts déployés par les responsables américains de la santé pour réduire ces méfaits en améliorant la formation et en modifiant les bâtiments et les chaînes d'approvisionnement, tout en contribuant à une meilleure santé.
     
  • Thiago Hérick de Sá (Environnements urbains sains, Département de l'environnement, du changement climatique et de la santé, Organisation mondiale de la santé) mettra l’accent sur le rôle de la conception et de la planification urbaines pour protéger et promouvoir la santé humaine au niveau planétaire. Il examinera l'opportunité unique qui se présente pour une action concertée capable de répondre efficacement à certains des problèmes urgents d'aujourd'hui : le changement climatique, la dégradation de l'environnement, les transitions démographiques et épidémiologiques, la mauvaise vie urbaine, les pandémies mondiales ainsi que la nécessité d'une réponse systémique pour assurer des modes de vie durables pour tous. Sa présentation abordera également le rôle de premier plan de la vaste communauté de la santé, une responsabilité qui au-delà des professionnels de la santé, comprend les architectes, les urbanistes et les responsables politiques.

Présentations par les Programmes de travail de l'UIA

  • Allen Kong, co-directeur du Programme de travail de l’UIA, Architecture pour tous, souligneront l'importance de favoriser l’inclusivité et de soutenir les personnes et les communautés. Ils aborderont la manière dont l'architecture, l'environnement, le lien social et la responsabilité mutuelle font partie intégrante d'un système de santé. La Covid-19 a forcé la société à reconnaître l'importance des liens sociaux et d'un environnement inclusif en plus d’avoir généralisé une discussion sur la façon dont différentes régions ont répondu au besoin d'accessibilité.
     
  • Suzanne de Laval et Heba Safey Eldeen, co-directrices du Programme Architecture et enfants, aborderont l'importance de concevoir des environnements scolaires intérieurs et extérieurs qui non seulement élèvent la capacité d'apprentissage des enfants, mais favorisent également leur santé physique et mentale. Elles présenteront trois exemples recueillis dans la « recherche », des « Pratiques sur le terrain » et des « lauréats du Prix Cubes d’or ».
     
  • Mohammad Habib Reza et Kassim Mwamba Omar, co-directeurs du Programme de travail de l'UIA, Patrimoine et l'identité culturelle, mettront en lumière les rôles multiformes joués par le patrimoine et la culture dans les soins de santé et le bien-être de la société. Ils discuteront de la relation significative entre le patrimoine et la satisfaction humaine et de la façon dont la conception d'un environnement qui soutient de manière holistique les besoins physiques, mentaux, émotionnels, sociaux, culturels, spirituels et économiques permet la pleine réalisation du potentiel humain fondamental pour le bien-être intergénérationnel. 
     
  • Philippe Capelier, Directeur du Programme de travail de l'UIA, Habitat Social, soulignera l'impact de la Covid-19 sur le logement social et évoquera les principaux problèmes liés au manque d'espaces publics de qualité et à l'accès limité aux services. Il présentera les problèmes de santé créés par la pandémie de la Covid-19 ainsi que la solution et les exigences de la conception et la définition des normes quantitatives minimales pour les logements et les espaces extérieurs.
     
  • Jorge Marsino Prado et Lawrence Leung, co-directeurs du Programme de travail de l'UIA Espaces éducatifs et culturels, souligneront le rôle des écoles dans la promotion de la santé publique et en tant qu'espaces d'intégration sociale et de vie communautaire. Ils présenteront 3 exemples de la façon dont la conception peut transformer les espaces éducatifs en instruments efficaces d'inclusion et de durabilité, démontrant la façon dont l'éducation peut promouvoir la sensibilisation à la santé et au bien-être.
     
  • René Kural, directeur du Programme de travail de l'UIA, Sports et loisirs, présentera des exemples sur la façon dont un urbanisme intelligent peut amener les citoyens à choisir le vélo plutôt que la voiture. Il citera divers exemples danois pour montrer comment les architectes et les urbanistes peuvent être des catalyseurs de changement positif. Inspiré par l'architecte anglais Cedric Price, on pourrait dire "Comme la médecine, l'urbanisme doit passer du curatif au préventif !".
Publié le 01.02.2022 - Modifié le 02.02.2022
0 commentaire

Donnez votre avis

(UIA)
2022 - Année de l’architecture pour la santé