Sites classés, les ABF alertent François de Rugy

Annoncé pour l’été, le projet de décret qui viserait à déconcentrer la délivrance des autorisations de travaux en site classé, suscite de nombreuses réactions dont celles de l’Association nationale des architectes des bâtiments de France (ANABF).
Le 18 juin 2019
mont-saint-michel-2687654_1920.jpg

Pour le gouvernement, il s’agit d’une mesure de simplification ; les autorisations de travaux sur site classé ne devraient dorénavant plus être prises au niveau national, mais par le préfet départemental.

Risque de pression et de prédominance d’intérêts économiques immédiats, s’inquiète l’ANABF qui rappelle que les sites classés sont des territoires d’exception. « Ils ne recouvrent que 2% de la surface nationale, et par définition nécessitent une attention plus précise et plus exigeante que sur le reste du territoire ».  La procédure actuelle issue de la loi du 2 mai 1930 constitue « une garantie que tous les sites de France soient traités avec le recul et la distance nécessaire, de manière équitable, parce qu’il s’agit d’une reconnaissance nationale de leur intérêt général ».


>> Lire ci-contre le courrier de l’ANABF

Publié le 18.06.2019
0 commentaire

Donnez votre avis

(Pixabay License)
Mont Saint-Michel
Documents
Lettre de l'ANABF au Ministre sur le projet de décret Sites Classés