Session 2019 du Prix AMO

Le prix remis par l’association AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage) s'ouvre cette année aux projets réalisés en Belgique et propose un nouveau prix TransEuropArchi. Candidatures jusqu'au 26 juillet.
Le 09 juillet 2019
screenshot_2019-07-09_amo_association_amo_asso_photos_et_videos_instagram.png

En 2019, l’association AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage) franchit une nouvelle étape : elle rend son Prix annuel et l’ouvre aux projets réalisés en Belgique. Officiellement lancée le 26 mai, jour d’élections européennes, cette édition du Prix AMO confirme les 5 catégories transversales lancées en 2018 et les complète par un tout nouveau prix, le Prix TransEuropArchi. Composé d’architectes, de maîtres d’ouvrage, d’industriels et de représentants du Ministère de la culture et du Centre Wallonie Bruxelles Paris, le jury du Prix AMO salue des projets immobiliers qui anticipent les nouveaux modes de vivre, de travailler, de se déplacer et de consommer, mais aussi de financer et construire la ville.

1. Prix de la plus belle métamorphose
Reconversion, restructuration, réhabilitation, extension : autant de termes qui désignent la transformation d’un bâtiment pour abriter d’autres usages, écrire une nouvelle page. Ce prix distingue la plus belle métamorphose, menée dans les règles de l’art ou franchement déconcertante.

2. Prix de la mise en œuvre la plus audacieuse
Matériaux, filières, systèmes constructifs, ancestraux ou innovants, mixtes ou unitaires, préfabrication 3D : ce prix distingue la capacité d’engendrer l’extraordinaire en sortant des sentiers battus, en prenant des risques, en parvenant à convaincre usagers, investisseurs, collectivité, entreprises, etc..

3. Prix de la typologie la plus créative
Lieu de vie, de lieu de travail, troisième lieu, espace en plus, volume capable, espace mutable, lieu du hasard et lieu hasardeux : ce prix distingue l’imagination, convaincu que l’espace peut dé-normer nos émotions.

4. Prix du lieu le mieux productif
Comment travaille-t-on à l’heure de la 4ème révolution industrielle ? L’ère du tertiaire aurait-elle sonné ? Le travail redeviendrait-il physique ? Qu’il s’agisse d’espaces commerciaux pérennes ou éphémères, de bureaux open ou cloisonnés, locaux ou multinationaux, ou encore d’unités de production industrielles ou artisanales, ce prix récompense la réponse qui augmente le bien-être au travail et pas seulement la productivité, celle qui valorise le développement durable.

5. Prix du meilleur catalyseur urbain
Un projet peut agir vertueusement sur son environnement et son territoire . Bonnes pratiques, externalités positives, écosystème élargi, fertilisation croisée : la vocation de l’architecture est sociale et son engagement est durable. Ce prix ne s’y trompe pas.

6. Prix TransEuropArchi France-Belgique
Valoriser de nouvelles façons de construire l’Europe et redonner de la perspective à la scène architecturale européenne : le prix TransEuropArchi récompense la meilleure collaboration transfrontalière ayant donné naissance à un ambitieux projet et affirmant une éthique architecturale commune aux maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage. Cette année le Prix AMO ouvre la frontière France-Belgique.

7. Le Grand Prix du jury
Un Grand Prix est décerné parmi les 6 lauréats


Candidatures : jusqu'au 26 juillet 2019


>> Voir le règlement

>> S'inscrire 

>> Site Internet

Publié le 09.07.2019
0 commentaire

Donnez votre avis

(© photo Maxime Delvaux / source AMO)
Salle Quai de la Moselle à Calais, face B - Prix AMO de la mise en oeuvre la plus audacieuse en 2018