Séminaire de l'Académie d'Architecture:"Mobilité et/ou identité culturelle des territoires ?"

Prochain rendez-vous l'Académie d'Architecture le mercredi 5 novembre à 18 heures 30 Table ronde "Mobilité et/ou identité culturelle des territoires ?" autour de Pierre Veltz, Michel Lussault, Jean-Marie Duthilleul et Florence Lipsky "L'emboitement des échelles, du grand territoire au(x) lieu (x) de vie, est un thème majeur qui met sur la sellette le processus de concentration des métropoles.
Prochain rendez-vous l'Académie d'Architecture le mercredi 5 novembre à 18 heures 30
Table ronde "Mobilité et/ou identité culturelle des territoires ?" autour de Pierre Veltz, Michel Lussault, Jean-Marie Duthilleul et Florence Lipsky
"L'emboitement des échelles, du grand territoire au(x) lieu (x) de vie, est un thème majeur qui met sur la sellette le processus de concentration des métropoles. Pour certains, ce phénomène s'effectue au détriment d'autres lieux ; il met en évidence des inégalités dans la manière de vivre.
A travers ces failles, on peut aussi considérer qu'un nouveau récit est en train de s'écrire depuis presque deux décennies et que ce récit se fabrique à partir des nouvelles pratiques de l'espace. Plus en continu, elles sont marquées du sceau de la mobilité. Est-ce que l'homme appartient à un lieu ou à plusieurs lieux ? Les « non-lieux » de Marc Augé ne sont-ils pas redevenus des lieux de vie ? Si l'on fait le travail de les identifier, de les lire, de les reconnaître, ne voit-on pas apparaître de nouveaux territoires ?
Les gares, les aéroports d'un nouveau type, les nouveaux campus, bien qu'ils appartiennent à des problématiques différentes, nous rappellent qu'architecture et environnement doivent faire un tout, si l'on place le confort de vie de l'homme comme une priorité. Dans l'emboitement des échelles, n'est-ce pas désormais la fabrication des milieux de vie qui nous est posée ?"

Cycle de conférences de l'Académie d'Architecture
avec la participation de la Cité de l'architecture et du patrimoine
 
« Conversations avec la ville. Un grand récit ? »
 
Paul Valéry nous l'a appris dès 1945 : « le temps du monde fini a commencé ».
Le développement durable n'est autre que la recherche d'un (de) nouveau (x) mode(s) de développement pour ouvrir à l'humanité de nouvelles perspectives d'épanouissement dans un « monde fini ». Les anciens modèles s'avèrent impuissants pour cela, car ils ont été conçus dans l'esprit d'un monde infini.
Cette recherche ne peut être que collective et partagée. Les réponses viendront du corps social dans son ensemble, et le rôle du politique et des « corps intermédiaires » est de favoriser la créativité collective, plutôt que de proposer des solutions concoctées en interne, toujours marquées par la culture qui les a mises en place, celle d'hier au lieu de celle de demain (il s'agit bien sûr d'une gageure puisque les institutions sont par nature conservatrices par réflexe d'autoprotection. Il faut pour dépasser la contradiction des circonstances exceptionnelles, ou des formes d'action subversives, mais c'est un autre débat).
L'architecture a un rôle éminent à jouer dans cette exploration des futurs possibles, et cela pour deux raisons principales : d'une part, elle modèle nos lieux de vie (intervention matérielle) et, d'autre part, elle rend sensibles, et au moins visibles, les transformations de la société pour entrer dans l'ère nouvelle du « monde fini » (dimension symbolique).
Comment l'architecture se prépare-t-elle à remplir pleinement ce rôle, va-t-elle le subir ou va-t-elle en profiter pour affirmer sa fonction sociale, comment va-t-elle dialoguer avec les autres composantes de la société, et, en particulier, les autres participants à la transformation et au développement du domaine bâti ? 

Un récit qu'il reste à écrire...
(Entrée libre)

Thierry Van de Wyngaert
Président de l'académie d'Architecture

D'autres rendez-vous organisés par l'Académie d'Architecture:

- Jeudi 27 novembre à 18h30, à l'Académie d'Architecture
Table ronde thématique : "Loger et/ou habiter?", avec Patrick Bouchain, Jean-Luc Poidevin, et Marie-Hélène Bacqué

- Samedi 13 décembre de 9h à 17h30, à la Cité de l'architecture et du patrimoine
Journée de restitution et de débats
Publié le 03.11.2014
0 commentaire

Donnez votre avis

Académie.jpg