Retour sur la rencontre avec les ABF du 12 mars 2018

À l’invitation de François Gondran, conseiller pour l’architecture et les espaces protégés à la DRAC PACA, quatre conseillers de l’Ordre des Architectes PACA ont participé au Pôle d’Architecture du 12 mars 2018 qui réunissait, comme chaque mois, la majeure partie des Architectes de Bâtiments de France. Ils ont saisi cette opportunité pour évoquer les problèmes rencontrés par les consœurs  et confrères dans leurs rapports avec les ABF. Les échanges ont été instructifs et ont permis de mieux comprendre les difficultés de chacun. En voici un compte-rendu.
Le 29 juin 2018
abf_visuel.png

Les conseillers  du CROA PACA ont rapporté leurs difficultés à concrétiser des projets selon les règlements des PLU qu’ils ne considèrent pas toujours adaptés à la réalité des territoires. En majorité, les ABF ne sont pas d’accord avec ce constat. Le débat a été engagé autour de ce sujet et a permis aux ABF de faire part de leur manque de temps et de moyens pour l’analyse des PLU pour lesquels ils sont sollicités.


Le manque d’architectes dans la rédaction des règlements des PLU

Trop peu d’architectes sont impliqués dans la rédaction des règlements de PLU. Certains d’entre eux créent des « dents creuses » dans des tissus denses, condamnent par principe l’architecture contemporaine, engendrent des volumes qui ne sont pas en harmonie avec le contexte etc.

Une solution pourrait être envisagée, si le CROA PACA, en tant qu’institution,  devenait une Personne Publique Autorisée pour avoir connaissance des projets de PLU avant l’enquête publique. Le sujet sera travaillé au sein du Conseil.


Procédure à suivre pour obtenir des rendez-vous préalables

Quelles sont les procédures à suivre pour que les architectes soient reçus par eux  préalablement au dépôt de dossier ? Les ABF ont confirmé à l’unanimité qu’ils reçoivent les architectes sur rendez-vous sans aucune difficulté, alors que les conseillers ordinaux rapportent que beaucoup de confrères se plaignent de n’avoir pas assez d’échanges avec les ABF sur leurs dossiers.


Difficultés de mise en œuvre des prescriptions

Les avis d’ABF sont souvent perçus comme des « corrections » d’étudiants sur des projets d’architecture élaborés par des architectes professionnels, alors que de leur côté, les ABF ont fait part de la qualité hétéroclite des dossiers qui leurs sont présentés et qui parfois nécessitent d’être « corrigés » d’après eux.

La pertinence de certains avis concernant la colorimétrie des façades pose aussi question. Notamment, les prescriptions de couleur alors qu’il n’y a pas de nuancier dans la ville génèrent des incompréhensions avec les services instructeurs, qui sont préjudiciables pour l’instruction du dossier.

Il en est de même sur les savoir-faire des entreprises, pas toujours compétentes pour mettre en œuvre des prescriptions patrimoniales. Sur la maison individuelle, la mission de l’architecte se limitant souvent à l’obtention des autorisations administratives, ces prescriptions ne seront malheureusement pas suivies d’effet. L’une des ABF a précisé qu’elle encourage systématiquement les particuliers à faire appel aux compétences d’un architecte pour la mission complète.


Réhabilitation et la préservation du patrimoine

La séance s’est conclue autour d’un échange sur l’importance de l’expertise des ABF dans le cadre de la réhabilitation et la préservation du Patrimoine. Le constat est fait qu’il serait nécessaire que de manière générale les architectes montent en compétence sur ces notions. Le Conseil poursuit cette réflexion dans le cadre de la formation continue des architectes.


L’ensemble des participants est convaincu qu’il faudra renouveler ce type de réunion.

 

CONSULTEZ LE COMPTE-RENDU COMPLET CI-CONTRE OU EN SUIVANT CE LIEN.

Publié le 29.06.2018 Par CROA PACA / DRAC PACA
0 commentaire

Donnez votre avis

© CROA PACA
Dessin © Françoise Berthelot
Documents
Compte-rendu - Pôle architecture 12 mars 2018 (DRAC, UDAP, CROA)