Réinventer Paris devant les tribunaux

Le choix de l’un des lauréats de l’appel à projet lancé par la mairie de Paris a été annulé par le Tribunal administratif, notamment pour non-respect des règles de la consultation. La Ville fait appel de cette décision.
Le 20 juin 2017
sous-station-voltaire.jpg

Dans une décision du 14 juin, le tribunal administratif, a annulé la décision du jury de la première édition de Réinventer Paris pour le projet d’aménagement du site de l’ancienne station électrique Voltaire, avenue Parmentier.

Le lendemain, la Ville de Paris a annoncé qu’elle contestait la décision du Tribunal et allait faire appel.

Le tribunal, saisi par une association locale, a considéré en particulier que le jury n’avait pas suivi les règles de la consultation.

Le tribunal a estimé que le jury international ne comportait que «quatre experts internationaux d’après la Ville de Paris» sur 23 votants, 15 des jurés étant des élus parisiens. Il a pris également en compte un argument de l’association selon laquelle la surélévation allait modifier «très substantiellement» la façade d’un bâtiment qui fait l’objet d’une PVP (Protection Ville de Paris), qui permet de protéger tout ou partie d’un immeuble.

La ville de Paris a rétorqué que « la juridiction de première instance (…) s’est fondée sur une mauvaise version du règlement de l’appel à projets, alors qu’elle avait eu communication du document contenant les règles effectivement applicables. » La Ville demandera « qu'il soit sursis à l'exécution de ce jugement » et se dit «confiante dans les chances de succès de ce recours et dans la bonne réalisation du projet retenu ainsi que des autres projets Réinventer Paris sur lesquels cette décision n’a pas d’incidence».

 

>> A lire :

Publié le 20.06.2017
0 commentaire

Donnez votre avis

(© Plasticine - Olivier Palatre Architectes)
Projet ETOILE VOLTAIRE, Concepteur : Olivier Palatre Architectes / Atelier Roberta, paysagiste