Qui sont les architectes franciliens ?

Le Conseil régional d’Ile de France publie, à partir des données de son tableau, un intéressant portrait des architectes franciliens permettant d’appréhender quelques évolutions de la profession : féminisation de la profession, explosion du nombre de sociétés, diminution du nombre de libéraux et fonctionnaires…
Un peu moins d’un cinquième de la population française vit dans la région capitale, mais un tiers des architectes et des sociétés d’architecture sont inscrits en Île-de-France, une région qui regroupe plus d’architectes que Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine et Midi-Pyrénées réunis.

Ces statistiques ne sont pas le résultat d’un sondage ou d’une étude sociologique, mais la mise en forme des informations communiquées par les 9766 architectes et 2941 sociétés d’architecture inscrites en Île-de-France.

Elles permettent de cerner quelques évolutions de la profession dans notre région : explosion du nombre de sociétés (de plus en plus souvent unipersonnelles), féminisation de la profession, perte de terrain pour le DPLG, plus d’associés et de salariés, moins de libéraux et de fonctionnaires…

En 2013, « L’architecte moyen » est un homme de 50 ans, inscrit à l’Ordre depuis 16 ans. Il est titulaire d’un DPLG et exerce en libéral à Paris. « Le nouvel inscrit moyen » de 2012 est une femme de 35 ans. Elle aussi est titulaire d’un DPLG et s’installe en libéral à Paris. « La société d’architecture moyenne » est une EURL parisienne.

Pour découvrir le détail des chiffres >> télécharger les statistiques du Tableau de l'Ordre
Publié le 22.10.2013
0 commentaire

Donnez votre avis

Architectes-org-200px.jpg
Documents
Les architectes franciliens en 2013.pdf