Objectif BIM 2022 !

A l’occasion de Batimat, le Conseil national signe aux côtés du Ministère de la Cohésion des territoires, du CSCEE*, des organisations professionnelles du cadre bâti et de maîtres d’ouvrage, la Charte d’engagement de la filière pour la construction numérique « Objectif BIM 2022 ».
Le 07 novembre 2017
BIM

Au moment où il encourage les architectes à se former au BIM, le Conseil national a souhaité se mobiliser avec l’ensemble des acteurs de la filière pour accompagner la transformation digitale actuellement en cours dans le secteur du bâtiment.

La charte invite les maitres d’ouvrage signataires à viser l’objectif de concevoir leurs projets en BIM à partir de 2020. Elle acte aussi l’engagement de l’Etat à aider les acteurs à prendre le tournant du numérique. Cela par des actions de formation à la fois massives et rapides. Disposition intéressante pour les architectes, la charte prévoit le développement de services permettant d’instruire un dossier de permis de construire à partir d’une maquette numérique, sous une forme dématérialisée.

A l’occasion de la signature de la Charte, le Ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard, inaugurera la Plateforme collaborative BIM développée par le Plan de transition numérique dans le bâtiment (PTNB).

Destinée en particulier aux TPE-PME, cette plateforme collaborative estampillée « service public » est gratuite pour l’utilisation des fonctions de base.   www.batiment-numerique.fr/plateforme-collaborative.htm (lien actif à partir du jeudi 9 novembre 2017)

Le Conseil national est membre du Comité du pilotage du PTNB et du CSCEE.

* Conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique

Publié le 07.11.2017
2 commentaires

Donnez votre avis

Le passage au BIM, pour évident qu'il soit est une difficulté d'appréhension qui ne concerne pas uniquement les architectes, loin s'en faut. Nous remarquons à bien des égards un manque patent de formation et de compréhension des enjeux par nombre de maîtres d'ouvrage... la transition va demander beaucoup de temps et d'énergie. Par contre, ces enjeux ont été parfaitement compris par les éditeurs de logiciels, particulièrement les enjeux financiers; par quelques tours de passe-passe, nous voyons aujourd'hui notre contribution annuelle multipliée par 2 ou 3. Il semble nécessaire que les pouvoirs publics, sensibilisés par le lobbying intense des mêmes éditeurs se manifestent en retour auprès d'eux; cette politique tarifaire aura un impact évident sur les coûts de maîtrise d'oeuvre, s'additionnant aux coûts de formations et de développement du projet qu'il est déjà difficile de faire accepter. A défaut, une action de groupe à l'échelle européenne pour abus de position dominante devrait être envisagée par tous les acteurs du bâtiment, ingénieurs, architectes, entreprises et maîtres d'ouvrage, tant cette politique est empreinte du cynisme le plus absolu.

En d'autres termes, la mobilisation du Conseil National devrait s'accompagner d'une montée au front.

... j'avais donné un avis, manifestement, ça ne vous intéresse pas!

(© photo : architecte)(source : Archicontemporaine.org)
Démolition et reconstruction du Collège Jules Verne à Rivery - Rémi Ranson, Nicolas Bernier arch.
Téléchargez la Convention
Convention d'engagements volontaires à construire en BIM