"Le concours d'architecture améliore la qualité"

Hélène Schwoerer, directrice générale adjointe de la maîtrise d'ouvrage de Paris Habitat, donne une interview à Batiactu dans laquelle elle prend la défense du concours d'architecture menacé par la loi ELAN.
Le 10 avril 2018
20180409_160943_portraiths.jpg

Voici le texte paru dans Batiactu, le 9 avril 2018 :

ENTRETIEN. Pour Hélène Schwoerer, directrice générale adjointe de la maîtrise d'ouvrage de Paris Habitat, le concours d'architecture est la méthode toute désignée pour améliorer la qualité des logements et limiter leur coût de revient. Elle explique pourquoi sur Batiactu.

Le Gouvernement ferait-il fausse route en souhaitant, dans le projet de loi Elan, retirer l'obligation de concours d'architecture pour les organismes de logement social ? Quoi qu'il en soit, pour Hélène Schwoerer, directrice générale adjointe de la maîtrise d'ouvrage de Paris Habitat, la méthode de la mise en concurrence est celle qui assure un maximum de qualité dans les constructions.

Batiactu : Pour Paris Habitat, quels sont les avantages d'avoir recours au concours d'architecture ?
Hélène Schwoerer : Le principe de mise en concurrence permet toujours d'améliorer la qualité. Nous employons bien cette méthode avec les entreprises, et pouvons constater un progrès sur de nombreux critères comme la gestion des déchets ou les heures d'insertion. Par ailleurs, chez Paris Habitat, nous sommes très engagés sur l'idée de coût global des opérations. Nous ne réalisons pas un investissement à un instant 't', mais sommes garants d'un immeuble sur toute sa durée de vie. Bien sûr, nous devons maîtriser les coûts de construction. Mais aussi penser aux coûts d'exploitation. Et si le bâtiment n'est pas durable, si je dois changer régulièrement le carrelage des salles de bains, si je dois détruire un immeuble obsolète ou en réhabiliter un autre, je suis perdant. Ce souci du coût global est d'autant plus important qu'il s'agit des deniers des Français. Pour remplir cet objectif, nous avons besoin des entreprises et des architectes. Cette durabilité, ce sont eux qui nous l'apportent.

Batiactu : De quelle manière les architectes vous aident à maintenir cet objectif de qualité ?
Hélène Schwoerer : C'est en échangeant avec plusieurs partenaires, dont des architectes, que nous pouvons faire évoluer les pratiques. Cela nous permet... 

(...) Lire l'intégralité de l'interview sur Batiactu

Publié le 10.04.2018
0 commentaire

Donnez votre avis

(© Paris Habitat / source : Batiactu)
Hélène Schwoerer, Paris Habitat