Transition écologique

« Le BIM : quelle appropriation par la filière ? »

L’AQC a publié, en partenariat avec Envirobat Centre, les principaux enseignements tirés des retours d’expériences menés sur des projets réalisés en BIM pour accompagner la montée en compétences des acteurs de la filière.

Dans le cadre du dispositif REX Bâtiments Performants, l’Agence Qualité Construction a pour but de capitaliser notamment les retours d’expériences dans les bâtiments performants conçus, construits et gérés à l’aide d’outils BIM.

Dans le rapport « Le BIM : quelle appropriation par la filière ? » publié en juin 2020, les auteurs soulignent que ces retours d’expériences menés depuis 2015 révèlent une « meilleure appropriation des outils et des méthodes de travail au fil du temps », tout en précisant que « cette montée en compétence reste néanmoins hétérogène » en raison notamment de la taille des structures et des moyens alloués (investissements en temps et en argent).

Pour améliorer l’accessibilité de tous les acteurs au processus BIM, ce rapport présente douze enseignements concernant aussi bien le processus organisationnel que la maîtrise technique des nombreux outils numériques mis à disposition.

Chaque enseignement est présenté, sous la forme d’une fiche pratique, pour traiter d’un problème spécifique en lien avec l’hébergement et le partage d’informations pertinentes en temps réel, la traçabilité des échanges, la visualisation commune des maquettes, etc.  

Au-delà d’identifier l’origine des problèmes et leurs impacts sur la qualité des collaborations et modélisations, chaque fiche comporte également une série de bonnes pratiques à mettre en œuvre. Celles-ci sont illustrées d’exemples concrets pour prendre connaissance à la fois des bons réflexes à adopter et des écueils à éviter.

Par exemple, sur l’aspect organisationnel, l’élaboration de la charte BIM du maître d’ouvrage est recommandée pour permettre une bonne définition des objectifs de la MOA. Sur l’aspect technique, la formation des acteurs semble indispensable pour une bonne maîtrise des outils, de conception 3D, de visualisation ou encore de gestion du patrimoine de la MOA, ainsi qu’une meilleure connaissance de leurs potentialités. 

>> Les 12 enseignements clés (p.12 à 24)  

  1. S’informer, se former et disposer des outils nécessaires pour travailler en BIM
  2. Définir les objectifs BIM de la maîtrise d’ouvrage pour les traduire en « cas d’usage »
  3. Formaliser l’organisation du processus en conception par la rédaction d’une convention BIM
  4. Respecter les règles de modélisation prévues dans la convention BIM
  5. Gérer l’interopérabilité des formats IFC
  6. Vérifier l’orientation de la maquette par rapport à l’orientation réelle
  7. Assurer la mise à jour de la maquette en phase chantier
  8. En rénovation, modéliser une maquette de l’existant fidèle à ce qui a été relevé
  9. En rénovation, modifier la maquette en fonction des découvertes après curage
  10. Définir les éléments qui doivent figurer a minima dans la maquette pour identifier des collisions pertinentes
  11. Comprendre les différents types de conflits pour les résoudre
  12. Utiliser un logiciel permettant de travailler avec des normes de calcul valable en France

>>  Découvrir les enseignements en détail en téléchargeant le rapport  « Le BIM : quelle appropriation par la filière ? »

Ressource -
Publiée le 16.06.2020 - Modifié le 17.06.2020
0 commentaire

Donnez votre avis

r-rex-bim-appropriation-filiere-couverture.png
(Source : qualiteconstruction.com)
Couverture du rapport "Le BIM : quelle appropriation par les acteurs de la filière?" réalisé par l'AQC et Envirobat Centre, juin 2020.