Le bilan de compétences : comment bien choisir son organisme ?

Le bilan de compétences est un accompagnement individuel destiné à un professionnel qui souhaite analyser ses compétences afin de définir « un projet professionnel et le cas échéant, un projet de formation ».
Réaménagement d’un plateau tertiaire par réemploi

Le bilan de compétences c’est un accompagnement individuel destiné à un professionnel qui souhaite analyser ses compétences afin de définir « un projet professionnel et le cas échéant, un projet de formation ».
Mais avant tout, il faut trouver le bon prestataire !

Comment bien choisir son centre de bilan de compétences ?

Les centres de bilan de compétences sont des organismes privés, des centres de formations ou interinstitutionnels de bilan de compétences (CIBC). En tant que professionnels libéraux, le choix du prestataire est libre. Il est donc plus difficile de trouver le bon organisme.

  1. Repérer les centres habilités à réaliser un bilan de compétences

Avant d’entamer un bilan de compétences renseignez-vous sur la légitimité du centre à exercer.
Celle-ci est étroitement liée à la prise en charge du bilan, car pour cela il faut que le centre soit :

  • Habilité ou référencé
  • Agrée par l’Etat (enregistré à la DIRRECCTE)
  • Datadocké[1]

Sous ces conditions, les bilans de compétences sont financés par :

  1. Identifier le centre habilité et le professionnel qui vous conviennent

Puisque l’objectif d’un bilan de compétences est de réfléchir avec un expert sur votre parcours, vos acquis et votre projet, il est important de prendre le temps de choisir et de se rassurer sur la méthode utilisée par le professionnel qui vous accompagnera.

Cet expert n’aura pas forcément l’expérience de votre métier. Néanmoins, il sera en capaciter d’entendre et de traduire vos besoins en projet de formation.

> Un conseil : prenez rendez-vous avec plusieurs centres car les « entretiens diagnostic » sont gratuits. Cela vous permettra d’entamer votre bilan sereinement.


Le bilan de compétences dans le plan de rattrapage ?

Vous n’êtes pas à jour de votre obligation de formation et vous ne savez pas par où commencer ?
Faire un bilan de compétences c’est faire le premier pas dans la construction d’un projet de formation, mais aussi :

  • Apprendre à mieux se connaitre
  • Savoir optimiser ses compétences
  • Organiser sa carrière professionnelle.

> Bon savoir : les heures faites dans le cadre du bilan de compétences se déclarent dans la partie structurée de l’obligation de formation


Pour aller plus loin : Envie de changement : pourquoi ne pas faire un bilan de compétences ?

 

 

[1] Elle permet aux financeurs de la formation professionnelle de vérifier la conformité des organismes de formation vis-à-vis des 6 critères qualité définis par la Loi

[2] Association de Gestion et du Financement de la formation des Chefs d'Entreprise

Publié le 19.02.2020 - Modifié le 19.02.2020
1 commentaire

Donnez votre avis

Article intéressant, les passerelles depuis l'architecture sont vastes, il n'est jamais trop tard pour changer d'axe de carrière. 

(© photo : architecte / source : Archicontemporaine.org)
Réaménagement d’un plateau tertiaire par réemploi à Clermond-Ferrand - Rémi Laporte, Gilles Racineux arch.