La Normandie à la une des Cahiers de la profession

Le dernier numéro de la revue du CNOA revient sur le prix d'architecture et d'aménagement des CAUE normands. L'occasion pour Claire Thinon, secrétaire générale du CROA Normandie, de rappeler la pluralité des pratiques de l'architecture dans une tribune à retrouver ici.
Le 04 février 2019

"La Normandie est à l’honneur dans ce nouveau numéro des cahiers de la profession, et nous ne pouvons que nous en féliciter !

 

Félicitations tout d’abord, aux 5 CAUE Normands qui nous montrent la voie de l’unité et de l’entente autour de ce projet fédérateur qu’a été la création d’un prix de l’architecture et de l’aménagement  Normand.

Et surtout, félicitations à tous nos confrères pour la richesse, la qualité et la subtilité de leurs projets présentés dans ce palmarès. Si l’architecture est notre bien à tous, ils/elles prouvent ici combien leur expression personnelle nourrit l’imaginaire collectif au travers de bâtiments sensibles, engagés et éclairés.

Sensibles car l’attention portée à l’humain et à l’émotion est indispensable à l’exercice de notre profession.

Engagés, car en ces temps où l’urgence climatique nous prouve chaque jour qu’il n’est plus possible d’attendre, l’engagement de la profession vers une transition écologique assumée et désirée n’est pas une option : c’est un devoir.

Eclairés car cette lucidité qu’exige notre métier, accompagnée parfois de ce petit grain de folie bienveillante, est le support de notre expression commune.

 

Mais point d’angélisme car ces réalisations exemplaires, ces prix qui viennent récompenser  des hommes et des femmes de qualité, engagés pour une architecture d’exception, ne reflètent que trop rarement le quotidien de notre profession.

Car ce quotidien, chacun le sait, est rempli de difficultés pour beaucoup d’entre nous.

 

La qualité architecturale s’est vue trop facilement sacrifiée aux intérêts économiques et aux sacro-saints « mieux », « plus » et « moins ». Alors que nos années d’études et de pratique nous ont appris le sur-mesure, on nous vend la standardisation comme la réponse à tous les enjeux… on ne peut s’en satisfaire !

Pourtant nous savons, nous autres architectes, fabricants d’espace et créateurs de lieux de vie, que chaque territoire est différent, chaque programme est différent, chaque projet est différent.  

A cette image, notre Région Normande est plurielle : maritime, urbaine, et rurale. Nos paysages sont uniques, notre terroir est unique, notre récente unicité elle-même est singulière.  Ce nouveau territoire réunifié auquel chaque architecte Normand est désormais attaché, qu’il habite et pratique, fabriqué de morceaux de vies et de villes comme autant de cultures et d’idées assemblées, est devenu notre nouveau chez-nous.

Dans ce territoire Normand, comme ailleurs sans doute, nous constatons combien l’embellie annoncée n’est pas au rendez-vous. Plus que jamais ténacité, inventivité, optimisme restent des qualités indispensables à tous les architectes en ces temps où l’accès à la commande est encore trop difficile pour une majorité d’entre nous.

Que l’on soit « architecte des villes » ou « architecte des champs », grande agence ou petite structure (bien souvent unipersonnelle), que l’on travaille pour des clients publics ou privés, le besoin de reconnaissance est le même.

Or, si l’on veut faire une place à tous et reconnaitre l’ensemble des savoirs et des compétences, la pluralité de nos pratiques de l’architecture se doit d’être connue et reconnue par tous, à commencer par nous-mêmes. 

Chaque architecte est différent(e). Mais tous sont sensibles, engagé(e)s et éclairé(e)s.

Affirmons-le.

Ainsi si nous pouvons saluer  la création de ce palmarès des CAUEs et même si, malheureusement, les agences locales y sont (trop ?) peu présentes, je terminerai en félicitant également les confrères talentueux, compétents et combatifs qui n’y sont pas (encore) présentés mais qui œuvrent chaque jour à la qualité du cadre de vie de nos concitoyens.

En notre nom à tous, merci pour tous les projets ambitieux, enthousiasmants, en un mot réussis qui voient le jour sur notre territoire.

Continuons à œuvrer pour l’architecture, et acceptons nos différences et notre unité dans notre pratique de ce métier à la fois si difficile et si passionnant."

 

Claire THINON

Secrétaire générale du CROA de Normandie

 

Télécharger ici le numéro 65 des Cahiers de la Profession

 

Publié le 04.02.2019
0 commentaire

Donnez votre avis

50003315_2389353001139221_5865507931293745152_o.jpg
CNOA
Cahiers de la Profession n° 65