La filière de la construction signe le Plan BIM 2022

Le 15 novembre 2018, à l’occasion des 1ères Assises du logement, le Conseil national de l'Ordre ainsi que l'ensemble des acteurs de la filière ont signé avec Julien Denormandie ce plan qui a pour but d’accélérer la transformation digitale dans la construction et dans lequel l’Etat investit 10 M€.
Le 20 novembre 2018
bim-2022.jpg

Le Plan BIM 2022 sera présidé par Yves Lafoucrière, ancien directeur général de la société 3F. Le Conseil national de l'Ordre des architectes participera au Comité de pilotage dans lequel il travaillera à ce que la spécificité de la profession d'architecte soit bien prise en compte, en particulier dans le domaine de la formation professionnelle.

Ce Plan se divise en 2 axes.

D'une part, il vise à la généralisation de la demande de BIM et l'accompagnement des maitres d'ouvrage. L'Association ADN Construction fondée par les acteurs de la filière et dont le Conseil national de l'Ordre est adhérent, aura la responsabilité de porter les actions, dans le prolongement des actions du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment, dont la mission s'achève.

D'autre part, il poursuivra l'accompagnement des professionnels par la mise à disposition d'outils, en particulier via la plateforme gratuite d'échanges KROQI, portée par le CSTB. Le Gouvernement affiche l'objectif d'une démarche "inclusive", pour permettre aussi aux petites entreprises du bâtiment de prendre le virage du BIM.

L'Etat mobilise 10 millions d'euros dans la période 2019-2021 pour mener à bien ce Plan.
 

Voici le communiqué du ministère de la Cohésion des territoires :

Le Gouvernement veut accompagner le secteur de la construction dans la voie du digital. La digitalisation de la donnée, des process et des services est devenu un pilier de l’amélioration de la vie quotidienne des Français et un levier majeur de développement économique et de croissance. La construction numérique est gage de qualité, d’économie dans l’acte de bâtir comme dans l’exploitation et la maintenance des ouvrages. Sa généralisation sera un levier de compétitivité pour l’ensemble de la filière.

Le Plan BIM 2022 (« Building Information Modelling ») vise à fournir aux professionnels de la construction des méthodes nouvelles pour faciliter et améliorer la construction des bâtiments.

Deux axes prioritaires se distinguent dans le plan :

- Généraliser et structurer la demande de BIM dans les projets en accompagnant et en sécurisant les maîtres d’ouvrages pour définir et encadrer leur besoin. L’observatoire du BIM permettra de mettre en avant les bonnes pratiques des acteurs et de capitaliser les savoir-faire.

- Accompagner l’ensemble des acteurs pour se doter des outils dont ils ont besoin pour travailler concrètement en BIM, en définissant les compétences nécessaires à acquérir et en soutenant leur montée en compétence. Le plan soutiendra le développement de pôles de compétence sur nos territoires pour que les acteurs de terrain puissent s’approprier concrètement ces outils.

« La transition digitale n’est pas une perspective, c’est une réalité et une opportunité à saisir dès maintenant. Elle doit bénéficier à toutes les entreprises du secteur du logement et apporter de nouveaux services aux professionnels et aux usagers dans tous les territoires » a déclaré le ministre Julien Denormandie.

Depuis 2015, l’État et la filière sont rassemblés autour du développement du numérique dans le bâtiment au sein du Plan Transition Numérique du Bâtiment (PTNB). Plus de 50 actions ont été lancées pour sensibiliser, faire monter en compétences et créer la confiance dans le numérique, installant le plan comme une référence en France et à l’international.

Publié le 20.11.2018
0 commentaire

Donnez votre avis

(© David_Haffen / Contre-Jour / Assises du Logement - Batiactu)
Signature du Plan BIM 2022