L’architecte, le projet et la maîtrise des échelles

Dans les débats actuels sur la mise en place d’une ingénierie efficace pour aménager le territoire français, l’architecte peut se prévaloir de la maîtrise des différentes échelles qui le structurent. Cette maîtrise des échelles, les architectes l’acquièrent avant tout dans leur formation initiale, à l’école, par l’enseignement du projet.

Dans  les débats actuels sur la mise en place d’une ingénierie efficace pour aménager le territoire français, l’architecte peut se prévaloir de la maîtrise des différentes échelles qui le structurent.

Lui seul sait en effet, inscrire un bâtiment dans un projet urbain et fabriquer les villes dans un ensemble plus vaste ne négligeant pas les espaces interstitiels.
La construction de l’égalité des territoires pour laquelle nous militons passe d’abord par la maîtrise de ces échelles spatiales.

Mais au-delà des espaces, l’architecte doit aussi maîtriser les échelles du temps !

Lors des dernières rencontres économiques d’Aix en Provence organisées par le Cercle des économistes*  au début du mois de juillet, la déclaration finale a souligné comme défi majeur la maîtrise des « différents temps » qui façonnent notre société : le temps de la finance, le temps du citoyen, le temps du politique, le temps des institutions…

Pour réussir l’aménagement de l’espace, l’architecte doit ainsi articuler son projet avec les échelles des politiques et de leurs élections, des habitants et de leurs exigences immédiates, mais aussi des générations futures à préserver.
Cette maîtrise des échelles, les architectes l’acquièrent avant tout dans leur formation initiale, à l’école, par l’enseignement du projet.

Dans la modernisation nécessaire des enseignements divulgués par nos écoles, dans la mise en place d’une formation permanente destinée à entretenir nos connaissances techniques, n’oublions pas que c’est l’enseignement du projet qui fonde notre spécificité et notre place irremplaçable dans l’organisation de l’espace bâti.


Lionel Carli,
président du Conseil national de l'Ordre des architectes

 

 

* Le Cercle des économistes, fondé en 1992 par Jean-Hervé Lorenzi avec 30 universitaires, est reconnu comme un acteur majeur du débat économique français

Publié le 16.07.2013
0 commentaire

Donnez votre avis

culture-du-projet.jpg