L’AIA affirme l’engagement des architectes américains à respecter l’Accord de Paris pour le climat !

Le Conseil national de l'Ordre soutient l'acte de résistance et la déclaration de Thomas Vonier, Président de l’American Institute of Architects, qui affirme l’engagement constant des architectes du monde entier en faveur d’une architecture responsable.
Le 02 juin 2017
La tour Eiffel pendant la COP21. AP Photo / François Mori

Ce n’est pas la première fois que l’American Institute of Architects (AIA) interpelle le gouvernement Trump ! Après avoir rappelé à son gouvernement, début mars dernier, la nécessité de respecter les valeurs de dignité humaine et de libre circulation et d’ouverture, Thomas Vonier, Président de l’American Institute of Architects, affirme aujourd’hui l’engagement constant des architectes du monde entier en faveur d’une architecture responsable, respectueuse de l’Accord de Paris sur le climat.

L’Union Internationale des Architectes et le CNOA apportent leur entier soutien à cet acte de résistance.
 

« Les organisations professionnelles sous-signées, représentant les architectes du monde, expriment leurs totals engagements de contribuer à bâtir un monde durable et répondre aux objectifs fixés par l’accord de Paris sur le climat.

Les zones urbaines représentent plus de 70 % de la consommation globale des énergies et émissions de CO2, provenant principalement des constructions.

Les architectes assument la responsabilité de concevoir des édifices pour les communautés qui réduisent les émissions de gaz à effet de serre, favorisent les environnements sains, protègent et améliorent les ressources naturelles, apportent de l’air et de l’eau propres, protègent les populations des impacts du changement climatique et favorisent des communautés durables, équitables et saines pour tous.

Conformément à notre engagement à réduire les gaz à effet de serre, nous contribuerons à réduire les dangers qui pèsent sur notre planète et ses habitants. Nous ne pouvons pas accepter un futur dans lequel l’élévation du niveau des mers détruira davantage de communautés, où les catastrophes naturelles dévastatrices seront la norme, où les futures générations devront faire face aux risques de la sécheresse et où la maladie et la pauvreté seront amplifiées par les effets extrêmes liés au changement climatique.

L’accord de Paris trace la voie pour un avenir durable. Nous assumons notre rôle et poursuivrons notre tâche. C’est la question sous-jacente de la déclaration Impératif 2050, adoptée par l’Union Internationale des Architectes lors de son Congrès mondial à Durban, en Afrique du Sud. Cet accord de 2014 engage la communauté internationale des architectes à développer des stratégies de conception zéro carbone et des systèmes d’énergies renouvelables.

La déclaration Impératif 2050 est un message clair de soutien à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC), qui témoigne de l’engagement des architectes pour un avenir durable et équitable.

Aujourd’hui, cet engagement est plus fort que jamais.
Dans les grandes métropoles comme dans les petites villes du monde entier, les architectes collaborent avec leurs clients afin de concevoir des bâtiments pour les communautés qui utilisent des ressources, protègent les individus des nuisances et améliorent leur qualité de vie. Nous réaffirmons notre engagement de contribuer à concevoir un monde meilleur pour tous. »

Thomas Vonier, Président de l'AIA
Institut Américain des Architectes

Publié le 02.06.2017
0 commentaire

Donnez votre avis

(AP Photo / François Mori)
La tour Eiffel pendant la COP21.