"L’agence d’architecture : grandir ou périr ?" à lire dans d'A

Le magazine D'Architectures s'interroge sur les mutations économique de la profession et l'évolution de la taille et de l'organisation des agences d'architecture.

La croissance en taille est-elle une évolution inévitable de la profession ? La complexité croissante du métier d'architecte semble y inciter. Onze pour cent du PIB national : c'est ce que représente le secteur du BTP dans l'économie nationale, une branche d'activité d'autant plus importante qu'elle est difficilement délocalisable et qu'elle parvient même à s'exporter. Elle possède de beaux champions, les fameuses « majors » du BTP incarnées par les trois mousquetaires, Vinci, Eiffage, Bouygues. Eiffage se classe cinquième entreprise du secteur au niveau européen, quand Vinci est premier groupe de construction à l'échelle mondiale.

Son chiffre d'affaires dépasse en 2010 les 34,8 milliards d'euros, ses effectifs montent à cent soixante mille employés à travers le monde. Soit près de mille fois plus que les premières agences d'architecture françaises, qui ne sont elles-mêmes qu'une fraction d'une profession s'exerçant principalement en solitaire.

L'Observatoire de la profession publié par l'Ordre national des architectes révélait que plus de 70 % des architectes exerçaient seul ou avec un salarié. La médiane des chiffres d'affaires se situe à 105 000 euros annuels. Si l'on se fonde sur les catégories établies par l'Insee, la majorité des sociétés d'architecture relèvent des micro-entreprises (moins de dix salariés) ou de la très petite entreprise (TPE), structure de moins de vingt personnes apparaissant au Top 200 à partir de la 30e place. Seules une poignée d'agences d'architecture mériteraient en France l'appellation PME ! Par comparaison, les plus grandes agences étrangères se rangent dans la catégorie supérieure, celle des ETI (entreprises de taille intermédiaire).

(...)

>> Lire la suite de l'article : http://www.darchitectures.com/agence-architecture-grandir-ou-perir-a990.html

Publié le 16.01.2013
0 commentaire

Donnez votre avis