Festival des cabanes

CONCOURS D'ARCHITECTURE du « festival des cabanes », DESTINE AUX ARCHITECTES ET ETUDIANTS EN ARCHITECTURE DU 1 DECEMBRE 2017 AU 21 AVRIL 2018.
Le 01 décembre 2017
festival_cabanes_affiche_2018_concours2_fr.jpg

CONCOURS D'ARCHITECTURE du « festival des cabanes »,

DESTINE AUX ARCHITECTES ET ETUDIANTS EN ARCHITECTURE DU 1 DECEMBRE 2017 AU 21 AVRIL 2018.

 

3ième EDITION

https://www.lefestivaldescabanes.com/participer-au-concours-2018

http://www.lasoierie.com/festival-des-cabanes

https://www.facebook.com/LeFestivaldesCabanes/

FESTIVAL DES CABANES DU 1 JUILLET AU 30 SEPTEMBRE 2018.

POURQUOI UN FESTIVAL DES CABANES … ?

La communauté des communes des sources du lac d’Annecy  se développe sur un territoire de 167 Km2 au cœur des Alpes. En parcourant ce territoire nous pouvons affirmer que ses spécificités géographiques et la qualité de ses paysages, en font un lieu remarquable, sur lequel toute intervention demande une certaine prudence…

L’idée de cet évènement autour du thème de la cabane, a pour intention de sensibiliser l’ensemble des acteurs du pays sur la question du grand territoire et sur la façon de s’y installer. La cabane en tant qu’édifice construit, ne représente qu’un point de vue, un jalon, une ponctuation, un marqueur qui donne au flâneur la possibilité de se situer au sein d’un paysage plus grand. Elle est la chambre d’une caméra orientée vers un point de vue choisi.

POURQUOI UN FESTIVAL DES CABANES … ?

La cabane pose la question de la matérialité des éléments qui s’inscrivent au sein du territoire. La matérialité ne se limite pas au matériau en tant que tel, ce n’est pas simplement sa nature qui nous intéresse, mais la manière dont il entre en résonance avec le territoire dans lequel il s’inscrit. Quelle est sa mesure? Comment est-il assemblé? Par qui ?

Pourquoi ? De quelle façon s’inscrit-il dans l’économie locale ? La cabane est la première intervention construite par l’homme en territoire de Montagne. Elle est la première version du chalet, de la maison en bois. Elle représente cet équilibre entre nature et culture. C’est un édifice qui utilise les matériaux du site pour permettre à l’homme d’habiter.

LA CABANE, UN DISPOSITIF POÉTIQUE ET RAISONNÉ

QUI RELIE NATURE ET CULTURE.

La cabane dans l’archétype qu’elle représente, nous ramène à l’enfance, à une forme de simplicité oubliée par les contingences d’un monde noyé et aseptisé par les normes et la réglementation. L’univers de la cabane rééquilibre le rapport nature/culture. Pour l’enfant elle est à la fois un refuge et un pont. Un refuge car elle émancipe son jeune habitant du monde des adultes. Elle est le lieu des trésors cachés, des premiers secrets et des premiers pas vers l’indépendance. Un pont car dans son élaboration, elle nous ramène aux origines de l’humanité: construire un abri pour se protéger, dans un lieu en relation directe avec la nature et le paysage.

 

Les cabanes ne seront qu’un prétexte pour proposer et partager un autre regard sur nos 8 communes et leur géographie. 12 cabanes en résonance avec 12 lieux et probablement 10 communes. Ces lieux représentent l’essence du dispositif. Ils devront permettre une relation simple et radicale avec les différents éléments du paysage qui composent la Haute Savoie : Lacs, montagnes, rivières, forets, plaines et coteaux cultivés. C’est par ce chemin que le festival des cabanes, cherchera à redonner du sens à la relation que nous entretenons avec notre milieu. Dans une société où le paysage est devenu un bien de consommation, l’idée est d’offrir un autre regard sur le territoire.

STRATÉGIE CONSTRUCTIVE

Les cabanes pourront être flottantes, perchées, sur pilotis, mise en évidence ou bien camouflées. En ce qui concerne leur matérialité, il est important, dans un premier temps de limiter celle-ci au bois. Les types de bois mis en œuvre devront faire partie, des essences que l’on retrouve dans les forêts Savoyardes. Le partenariat avec les scieries locales et l’ONF est indispensable. Un inventaire des éléments disponibles pour l’édification des cabanes devra être proposé aux concepteurs.

Si l’expression se veut libre il est impératif de garder une forme de mesure dans la dimension des édifices construits. Les cabanes ne devraient pas dépasser les 6 m2 d’emprise maximum. Le prix de construction peut-être fixé à 1500 euros. Un partenariat avec L’ONF, et les scieries locales est fondamental.

Ainsi les cabanes pourront être construites en bois de scierie ou en branchages issus des forêts locales.

Pour la sélection des concepteurs, il serait stratégique d’ouvrir le festival aux écoles d’architectures et aux professionnels ; Il est important de réfléchir à la mise en situation nocturne des cabanes. La mise en lumière est à réfléchir en amont.

RÉGLES DU JEU : « le concours ».

Le concours, pour sa deuxième édition est ouvert aux architectes diplômés, aux écoles d’architectures.

Pour le rendu il est demandé 4 panneaux A3 horizontaux et une maquette au 10ième.

> 1 plan masse de la cabane intégrée dans le site.

> 2 coupes intégrant le site.

> Une vue 3D en noir et blanc.

> Une axonométrie éclatée décrivant le dispositif constructif.

> Un texte explicatif de 15 lignes.

Le rendu est strict et fera l’objet d’une exposition itinérante mise en valeur sur différents équipements publics des communes du pays de Faverges.

Les lauréats seront invités en juin à venir construire leur cabane sur le territoire de la communauté des communes de

Faverges.

Le bois est le seul matériau autorisé.

Informations :

Philippe Burguet 06 77 08 02 32

Publié le 20.12.2017
0 commentaire

Donnez votre avis

dr
festival_cabanes_2018_concours