État des lieux de la profession d'architecte en Europe en 2012

L'étude de secteur 2012 réalisée à la demande du Conseil des Architectes d'Europe montre que la profession continue de souffrir du ralentissement économique. Bien que l’ampleur du déclin faiblisse, les architectes ont dû s'adapter à la situation actuelle.

L'étude de secteur 2012 réalisée à la demande du Conseil des Architectes d'Europe montre que la profession continue de souffrir du ralentissement économique. Bien que l’ampleur du déclin faiblisse, les architectes ont dû s'adapter à la situation actuelle.

La troisième édition de l'étude sectorielle du CAE confirme que les architectes ont été durement touchés par le ralentissement économique européen. Entre 2008 et 2012, la production dans la construction a chuté plus rapidement que le PIB global et le marché de l’architecture continue de se contracter davantage que la chute de la production. Parallèlement à ce ralentissement du marché, le nombre d'architectes augmente, ce qui entraîne une inadéquation entre l’offre et la demande: d’avantage d’architectes sont en concurrence pour des missions de moins en moins nombreuses. 

Ce contexte défavorable a eu un impact négatif sur la charge de travail, les salaires et les profits de la profession. Certains signes montrent toutefois que la situation se stabilise. Les chutes les plus fortes ont été enregistrées entre les deux premières enquêtes, en 2008 et 2010 – depuis lors, le déclin est moindre. Les revenus des architectes se sont désormais pratiquement stabilisés, et les bénéfices avant impôts des bureaux d’architecture ont même augmenté pour les bureaux de toutes tailles.

Pour faire face à cette période de ralentissement économique, les architectes se sont adaptés à cette « nouvelle norme ». L'étude montre que les grands bureaux ont réduit leurs effectifs et que davantage d’architectes travaillent désormais à temps partiel. Par ailleurs, le nombre de « micro » bureaux a augmenté à mesure que des architectes perdant leur emploi se sont installés à leur compte.

Les résultats varient toutefois d'un pays à l'autre – une ligne de partage nord-sud étant clairement visible. Alors que dans certains pays d’Europe du nord et centrale, la production dans la construction a recommencé à croitre, dans la plupart des pays du sud, le volume de construction continue de chuter.

Cette étude recueille également des données statistiques sur les architectes et leur bureau. Le nombre total d'architectes en Europe-33 est estimé à 549.000, dont 36% sont des femmes et 40% sont âgés de moins de 40 ans. Un tiers des personnes interrogées se déclarent « très » ou « hautement » considéré par le grand public, et plus de la moitié se déclare « très » ou « hautement » considéré par leurs clients.

L'étude de secteur 2012 réalisée pour le compte du Conseil des Architectes d'Europe couvre désormais 95% de la profession en Europe. Elle reprend et actualise les études de secteur de 2008 et 2010 et se base sur plus de 27.000 réponses d’architectes, établis dans 25 pays membres du CAE. La première partie de l'étude porte sur la profession, le marché et la pratique tandis que la deuxième partie rassemble les fiches de renseignements de 28 pays.

Les résultats complets de l’étude sont disponibles en anglais et français sur le site internet du CAE à l’adresse suivante : http://www.ace-cae.eu/public/contents/index/category_id/251/language/fr

Publié le 13.03.2013
0 commentaire

Donnez votre avis

CAE.jpg