Doublement des extensions de bâtiments existants : une annonce qui doit disparaitre !

Le conseil national de l’Ordre des architectes dénonce solennellement les mesures annoncées, dans le cadre de la démarche "Urbanisme de projet", par Benoist Apparu dans un communiqué de presse diffusé alors même que la concertation n’était pas officiellement terminée, ce qui montre le peu de cas fait de l'avis des professions concernées.
Communiqué, Paris, le 27 mai



Le conseil national de l’Ordre des architectes dénonce solennellement les mesures annoncées par Benoist Apparu dans un communiqué de presse diffusé alors même que la concertation n’était pas officiellement terminée, ce qui montre le peu de cas qu’il fait de l’avis des professions concernées.

La « mesure emblématique » (selon le communiqué AFP du 27 mai) qui vise à « doubler la surface pour laquelle une simple déclaration préalable suffit pour agrandir sa maison » relève d’une démagogie à courte vue.

En effet, indépendamment des sérieuses difficultés auxquelles se heurtera son application par les élus responsables de l’aménagement de leur territoire, cette mesure sera source d’une grande sinistralité et surtout mettra ces nouvelles constructions hors du champ des dispositifs d’amélioration de l’accessibilité et de protection de l’environnement annoncés pourtant à grand son de trompe dans le Grenelle 2 !

Les architectes demandent donc instamment au Premier Ministre de retirer cette proposition prise trop hâtivement sans considération de l’intérêt général.

Lionel CARLI
Président de l’Ordre des architectes

 

>> A lire aussi : Un "Urbanisme de projet" ne peut se faire sans architecture de qualité

Publié le 27.05.2011
0 commentaire

Donnez votre avis