Disparition de Roland Schweitzer

L'architecte fin connaisseur de l’architecture en bois est décédé à l'âge de 92 ans. Il a réalisé de nombreux bâtiments des années 50 aux années 90 et est l'auteur de l'ouvrage "Construire en bois".
Le 27 août 2018
schweitzer.jpg

Roland Schweitzer, architecte et urbaniste français, né en 1925 à Bruyères (Vosges), ancien élève d’Auguste Perret et de Jean Prouvé, est décédé le 7 août.

Diplômé en 1953, Roland Schweitzer était un fin connaisseur de l’architecture en bois, à travers l’architecture traditionnelle japonaise et scandinave (Alvar Aalto). Ses réalisations fluides et transparentes privilégient la relation avec la nature et les usagers.

Il a construit des équipements de santé, des lieux d’enseignement et de loisirs pour la jeunesse, des bureaux et des logements, dont le plan masse très connu de la ZAC Tolbiac, à Paris, de part et d’autre de la Bibliothèque nationale de France, ou l’expérimentation sur le plan masse de l’îlot Gramat, dans le XVème arrondissement de la capitale, qui voulait renouer avec l’esprit des Weissenhof, à Stuttgart.

Pédagogue attentif et dévoué, il a enseigné à l'école d’architecture Paris-Tolbiac, et à l’ EPPFL, de Lausanne (Suisse), et a activement participé aux travaux puis à la Réglementation de la Commission européenne sur les études d’architecture en Europe. Il a fait partie de l’équipe de 10 experts mondiaux de l’UNESCO et de l’UIA qui ont rédigé la Charte UNESCO-UIA de la Formation de l’architecte, approuvée en 1996.

Il a co-écrit en 2005, la bible de la Construction Bois « CONSTRUIRE EN BOIS » aux Éditions Presses Polytechnique et Universitaires Romandes (Julius Natterer, Thomas Herzog, Roland Schweitzer, Michel Volz et Wolfgang Winter).

L’ensemble de son œuvre, de 1954 à 2014, est présentée dans un livre exceptionnel préparé par sa fille, l’architecte Marie Schweitzer, avec une préface de François Chaslin et une post-face d’Albert Dubler : « Roland Schweitzer, un parcours d’architecte » 23 x 31 cm, 468p. Editions Arsign.

L'UIA et le Conseil national de l'Ordre expriment leurs sentiments les plus sincères à son épouse Micheline et à sa fille Marie.

(Source : UIA / Albert Dubler)

Publié le 27.08.2018
2 commentaires

Donnez votre avis

Eh, oui, il nous a quitté… 92 ans… mais, bon il nous semblait immortel, c'était mon patron d'atelier à UPA7 de 73 à 84 (oui, … j'ai fais l'école en 11 ans !!! …) et il a été mon directeur de projet de diplôme.

On a fait une réunion d'ancien de l'atelier il y a peu (2ans?) et on était tous à 1000 lieux d'imaginer sa fin prochaine. Il paraissait encore en pleine santé malgré l'âge. Il nous a raconté son parcours à cette occasion… émotion, émotion…

Je ne peux qu'approuver l'ensemble de votre article, mais je voudrais ajouter quelquechose qui à mon avis manque :  il nous a fait fait découvrir outre tous les "grands modernes", en vrac, Aalto, Le Corbu, Perret, Mallet-Stevens, etc., etc. et bien d'autres…, le design, MAIS AUSSI l'architecture rurale traditionnelle et il établissait un lien très direct entre cette dernière et les  "grands modernes".

Sincères condoléances à Micheline et Marie que j'ai connu.

DC

Autant vous dire ma tristesse : oui vraiment...
Une grande figure de l'architecture est partie construire des châteaux dans les nuages. Jamais il n'aura construit sa légende, peut être était-il un bâtisseur passionné et cultivé avant d'être architecte? Il nous quitte, cette grande silhouette exigeante va me manquer tant son ombre était profitable aux plantes fragiles de mon espèce.
 
Effectivement le grand livre qu'il nous laisse, à son image, comme son œuvre, inaperçu...
 
Roland Schweitzer, un parcours d'architecte, 1954-2014, éd. Arsign, 2014 (ISBN 978-2-9546597-0-1)
(Photo : Roland Schweitzer)
Auberge de jeunesse du moulin blanc à Brest - Roland Schweitzer arch.