Disparition de Jacques Ripault

C’est avec tristesse que le Conseil national a appris le décès de Jacques Ripault, vendredi 10 juillet. Architecte DPLG diplômé en 1981, il avait été lauréat des Albums de la Jeune Architecture puis pensionnaire de la Villa Médicis. Jacques Ripault s’est distingué par des réalisations dans le domaine de l’habitation mais aussi des équipements publics comme le MAC/VAL inauguré à Vitry-sur-Seine en 2005.

C’est avec tristesse que le Conseil national a appris le décès de Jacques Ripault, vendredi 10 juillet. Architecte DPLG diplômé en 1981, il avait été  lauréat des Albums de la Jeune Architecture avant de devenir pensionnaire de la Villa Médicis de 1983 à 1985.

Jacques Ripault s’est distingué par des réalisations dans le domaine de l’habitation, tels que notamment les logements construits dans le quartier Seine Rive Gauche de Paris 13ème, à Vitry-sur-Seine, Gentilly, Gennevilliers, Clichy, ou Montreuil.

Il a également réalisé de nombreux équipements publics, comme le Centre universitaire René Cassin, le centre d’Art et de Culture de Meudon, les scènes de musiques actuelles de Reims et de Brest (prix d’Architecture Bretagne 2008) ou encore le Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne (MAC/VAL) inauguré à Vitry-sur-Seine en 2005.

Jacques Ripault a enseigné plusieurs années à l’école nationale d’architecture de Versailles et a été professeur invité à l’Ecole Polytechnique de Montréal et l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris.
Ancien Président du corps des architectes conseils, Jacques Ripault était membre de l’Académie de l’architecture depuis 2005.


>> jacquesripault.com
 
 

Publié le 15.07.2015
0 commentaire

Donnez votre avis

ripault.jpg