COP 22 : le CAE réitère ses engagements en matière de changement climatique

A l'occasion de la COP 22 à Marrakech, le Conseil des Architectes d'Europe (CAE) rappelle que le secteur du bâtiment peut contribuer de manière significative à la réalisation des objectifs climatiques et que l'Architecture est une puissante source de solutions.
Le 07 novembre 2016
Brena, Pologne - KWK Promes-Robert Konieczn arch.

Aujourd'hui, alors que la 22ème Session de la Conférence des Parties (COP 22) débute à Marrakech, le Conseil des Architectes d'Europe (CAE) rappelle que le secteur des bâtiments et de la construction peut contribuer de manière significative à la réalisation des objectifs climatiques et que l'Architecture est une puissante source de solutions à moyen terme, à faible coût, aussi bien à l’échelle des bâtiments que des villes.

Il y a un an, 195 pays ont adopté le premier accord universel sur le climat juridiquement contraignant, qui fixait l’objectif de contenir sur le long terme l'élévation de la température en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de renforcer la capacité des sociétés à faire face aux impacts du changement climatique. Alors que l'Accord de Paris est entré en vigueur le 4 novembre 2016, les gouvernements participant à la COP22 à Marrakech devront prendre des décisions cruciales pour assurer sa bonne mise en œuvre.

Le CAE se félicite de l'Accord de Paris et du leadership de l'Union Européenne qui s’est engagée à une réduction de ses gaz à effet de serre (GES) d'au moins 40% en dessous des niveaux de 1990 d'ici à 2030. Les bâtiments étant responsables de 40% de la consommation énergétique et 36% des émissions de CO2 en Europe, atteindre l'objectif que s’est donné l'UE ne sera possible que si des actions politiques ambitieuses sont prises dans le secteur des bâtiments. Adapter notre environnement bâti aux effets du changement climatique est par ailleurs indispensable pour accroître la résilience de nos sociétés.

Le CAE croit fermement qu'une architecture responsable est une force puissante, à moyen terme et à faible coût, pouvant apporter des solutions aux défis posés par le changement climatique. Les architectes, au travers de leurs différents domaines d'intervention (la conception des bâtiments, la rénovation, l'aménagement urbain, etc.) et tout au long du cycle de vie des bâtiments, peuvent contribuer à réduire la consommation d’énergie et en ressources des bâtiments, ainsi qu’aider à adapter l'environnement bâti aux effets du changement climatique.

 « En Europe, la majorité du parc immobilier est déjà construit, explique le Président du CAE, Luciano Lazzari. Seulement 4% de tous les nouveaux bâtiments dans le monde seront construits en Europe occidentale – contre 10% au Moyen-Orient, 15% aux États-Unis et 38% en Chine. Etant donné que 75% du parc immobilier européen est considéré comme inefficace d’un point de vue énergétique, la réduction des émissions des gaz à effet de serre en Europe ne peut venir que d'une transformation radicale des bâtiments existants. Le principal défi en Europe est de rénover les bâtiments existants, régénérer nos villes, et mieux utiliser tous les bâtiments qui sont actuellement mal utilisés, sous-utilisés ou non utilisés ».

Il est prouvé que des mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique se concentrant uniquement sur des améliorations techniques et de l’enveloppe du bâtiment ne permettent pas de réduire les émissions autant que l’on aurait espéré. Une amélioration radicale de la performance des bâtiments demande une nouvelle approche – une approche qui favorise une rénovation en profondeur des bâtiments, comprenant une reconfiguration fonctionnelle, spatiale et matérielle des bâtiments. Cela n’est possible que si les incitations financières et réglementaires ciblent les trois piliers de la performance des bâtiments : la consommation des ressources naturelles, la qualité de l’environnement intérieur et la satisfaction des occupants.

Dans le cadre de sa campagne Architectes Contre le Changement Climatique, le CAE cherche à sensibiliser le public, les professionnels de la construction et les décideurs aux solutions que l'architecture peut apporter.

L'année dernière, à l'occasion de la COP 21, le CAE a adopté avec l'Union Internationale des Architectes (UIA), le Conseil National de l'Ordre des Architectes français (CNOA) et le Conseil pour l’International des Architectes Français (CIAF), un Manifeste pour une Architecture Responsable, exprimant des recommandations pour lutter contre le changement climatique à l’échelle des villes et des bâtiments. Par ce Manifeste, signé par plus d'un millier de personnes, les quatre organisations appelaient à la mise en place de politiques fortes capables d’arrêter la croissance anarchique des villes, enrayer l’injustice liée au mauvais partage des ressources, ralentir l’exode climatique et mettre fin à la dégradation des ressources naturelles de la planète.

Début 2016, le CAE a rejoint l'Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (Global ABC), une alliance mondiale des acteurs du secteur du bâtiment soutenue par le Programme pour l'Environnement des Nations Unies (PNUE). Le CAE est convaincu que des solutions innovantes et performantes ne peuvent émerger que si toutes les parties prenantes partagent les connaissances et agissent ensemble.

En septembre 2016, le CAE a participé au Madrid Leaders’ Summit, qui a réuni 170 experts de gouvernements nationaux et locaux, d’entreprises de construction, d’institutions financières, d’instituts de recherche et d’associations sans but lucratif, afin de construire une vision commune pour la rénovation du parc immobilier existant et les bases d'une stratégie d'actions coordonnées, pour réaliser cette vision.

M. Pedro Belo Ravara, Membre du Bureau Exécutif et Coordinateur du domaine de travail Architecture responsable du CAE, participera à la COP 22 à Marrakech au nom du CAE, aux côtés d'autres représentants d’Organisations membres du CAE, afin de faire entendre la voix des architectes et continuer à faire valoir que l'Architecture fait partie des solutions aux défis posés par le changement climatique.

Publié le 07.11.2016
0 commentaire

Donnez votre avis

(© photo Olo Studio)
Brena, Pologne - KWK Promes-Robert Konieczn arch.