Construire en Inde

Après Construire en Chine 1 et 2 et Construire au Moyen-Orient, l’AFEX poursuit son exploration des pays d’exportation de l’architecture française et publie son nouveau guide Construire en Inde.
Le 22 juillet 2019

Après Construire en Chine 1 et 2 et Construire au Moyen-Orient, l’AFEX poursuit son exploration des pays d’exportation de l’architecture française et publie son nouveau guide Construire en Inde qui s’adressant aux architectes tentés par l’aventure indienne, réalise une synthèse des informations disponibles et propose conseils et renseignements pratiques.

Contrairement à d’autres pays émergents comme la Chine, l’Inde n’a pas connu ces dernières décennies au moins, le même engouement pour les grandes signatures internationales. Néanmoins, précise François Roux président de l’AFEX dans la préface de cet ouvrage, « le besoin de solutions urbaines se fait lourdement sentir dans un pays où les villes sont peu planifiées et considérées comme chaotiques ». Plus que jamais le gouvernement indien cherche à s’inspirer des bonnes pratiques étrangères en matière de programmation urbaine pour développer des villes « plus intelligentes » et « mieux organisées ». La commande indienne s’ouvre donc à l’ensemble des professionnels du secteur (et plus seulement aux seuls anglo-saxons) avec « une forte coloration urbaine ».

S’il est enthousiasmant, le pari indien reste risqué car « le pilotage de projets indiens nécessite de la part des équipes engagées dans ce processus à la fois beaucoup de patience et d’opiniâtreté ainsi qu’une grande disponibilité ».

C’est tout le mérite de cet ouvrage, réalisé à partir des informations et recommandations recueillies auprès des quelques agences françaises travaillant en Inde (ENIA, Stéphane Paumier fondateur de l’agence SPA design, GCG architectes, AREP… ) et des représentants des structures d’appui françaises présentes en Inde, de dresser un panorama des opportunités et risques de ce pays immense et extrêmement complexe (ne serait-ce que la multiplicité des langues, des religions, des cultures…)

L’ouvrage se divise ainsi en cinq chapitres : situation géographique, physique, démographique, politique, économique sociale et culturelle du pays (1) ; comment accéder à la commande (2 : les opportunités, la commande privée et publique, l’organisation de la prospection); répondre à une commande (3 : cadre légal d’intervention pour les architectes étrangers, négociation d’un contrat avec la maîtrise d’ouvrage, les règles de responsabilité, le droit d’auteur, la gestion du contentieux) ; concevoir son projet  (4 : le programme ou l’absence de programme, le concours, le PC, le chantier) et développer une activité soutenue (5 : s’implanter, créer un bureau de représentation, une société).

Il apporte également des éléments descriptifs intéressants sur la structure de la profession d’architecte indienne, fournit des renseignements pratiques précieux pour préparer son voyage et trouver les contacts indispensables (hôtels, traducteurs, agences immobilières, banques, assurance et assurance/crédit, cabinets d’avocats indiens, de conseil et d’expertise comptable…), donne la liste des documents requis pour enregistrer une entreprise et dresse enfin la liste des structures d’appui en Inde (représentations diplomatiques françaises) et en France (ambassade de l’Inde à Paris, Business France, BPI France…).

Construire en Inde rédigé par Aude Carpentier est disponible auprès de l’AFEX en format papier ou pdf : afex@afex.fr

Publié le 22.07.2019
0 commentaire

Donnez votre avis

inde.jpg
(photo : Madeleine Houbart)
Ambassade de France à Delhi, Paul Chemetof et Borja Huidobro