Concours pour la transformation de la chambre des notaires de Paris

La Chambre des Notaires de Paris organise avec la plateforme BAM un concours d'architecture pour la rénovation de l'hôtel du Châtelet. Inscription jusqu'au 27 février.
Le 05 février 2019
Chambre des notaires

Ca bâtiment remarquable, situé place du Châtelet dans le coeur de Paris héberge les bureaux de la chambre des notaires de Paris, laquelle souhaite lui donner une affectation plus attachée à l'accueil des notaires et du public, sans pour autant abandonner la fonction symbolique, institutionnelle et historique.

Le concours est ouvert à tous les architectes français ou étrangers autorisés à exercer en France. 

OBJET DU CONCOURS :
Projet de transformation de la Chambre des Notaires de Paris - 12 Avenue Victoria, 75001 Paris

SURFACES :
Environ 3400 m² à rénover (surface de plancher). La surface est susceptible de varier selon les projets.

MODALITÉS DE PARTICIPATION :
Sélection des participants sur références et lettre de motivation : entre 3 et 5 équipes admises à concourir

CALENDRIER :
Date limite de candidature : 27 février 2019
Annonce des équipes admises à concourir : 11 mars 2019
Présentation des intentions de projet : 16 & 18 avril 2019
Date limite de rendu des projets : 31 mai 2019
Présentation des projets par les concurrents : 6 juin 2019

FRAIS D'INSCRIPTION :
Inscriptions gratuites jusqu'au 15 février 2019
A partir du 15 février 2019, les frais d'inscription tardive seront de 100 € HT par équipe.
INDEMNISATIONS :
25 000 € HT par équipe admise à concourir.

BUDGET TRAVAUX ET HONORAIRES ARCHITECTE :
Enveloppe budgétaire estimative travaux : 8 millions d'euros HT.
Honoraires de maîtrise d’oeuvre prévisionnels : 14 % du montant des travaux pour une mission complète de maîtrise d’oeuvre (type loi MOP), Bureaux d’Études Techniques et consultants inclus. De plus la mission comprendra : conception/choix du mobilier + DPC + OPC + SYN


>> Voir le concours sur le site de bam.archi

Publié le 05.02.2019
1 commentaire

Donnez votre avis

Ce sera l'occasion de leur montrer - grandeur nature, si je puis dire - toute l'importance d'une maîtrise d'oeuvre d'architecte, faite pour le bien du client !

Les notaires, ou du moins leurs représentants, ont la facheuse habitude de recommander les CCMI, au détriment de notre profession, pourtant règlementée, comme la leur. Ils devraient donc avoir conscience que nous agissons tout comme eux dans l'intérêt de nos clients - alors que le CCMI est le contrat le plus dangereux pour les clients...

Nous pourrions expliquer aux notaires comment fonctionne le "bâtiment" et pourquoi l'architecte est nécessaire, afin qu'ils assument leur rôle de conseil de façon pertinente en la matière. Je suis volontaire pour participer, je connais bien leur profession :).

(bam.archi)
Chambre des notaires de Paris