CAUE 30 - 16 Mars - Conférence de Marie ROCHETTE, Julie GRIMAUD, Benjamin THOMAS, archéologues à l'INRAP

Introduction par Marc CELIE, archéologue INRAP
Le 07 mars 2017
- Maison du Département, 2, rue Guillemette, à Nîmes

INVITATION

 

Conférence de Marie ROCHETTE, Julie GRIMAUD, Benjamin THOMAS,

archéologues à l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), 

le 16 mars 2017, à 18h, à la Maison du Département,

 

proposée par le CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement) du Gard

dans le cadre de son 

14ème Cycle de conférences "Urbanisme-Architecture-Habitat",

organisé avec le soutien de la Région Occitanie, de la DRAC Occitanie et du Conseil Départemental du Gard.

 

La conférence sera introduite par Marc CELIE,

archéologue INRAP.

DECOUVERTE D'UNE EGLISE FUNERAIRE PALEOCHRETIENNE A NIMES
 

Quand ? 

Jeudi 16 mars à 18h. 

 

Où ? 

A la Maison du Département, 2, rue Guillemette, à Nîmes

 

Pour qui ? 

Tous publics.

Entrée libre.

Salle accessible à tous.

 

Marie ROCHETTE, Julie GRIMAUD et Benjamin THOMAS, archéologues à l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), 

ont participé aux grands chantiers archéologiques conduits dans la ville et dans sa périphérie depuis une dizaine d’années. 

Marie Rochette est archéologue médiéviste, responsable scientifique d’opération. 

Elle a notamment été accompagnée, dans la conduite des opérations qu’elle dirige, par Julie Grimaud, archéologue spécialiste des contextes funéraires, et Benjamin Thomas, spécialiste de l’Antiquité. 

Tous trois sont intégrés dans plusieurs programmes de recherches tel l’Unité Mixte de Recherche 5140 à Lattes, équipe TESAM Territoires et Sociétés de l’Antiquité et du Moyen Age 

et le Projet Collectif de Recherche Espace rural et occupation du sol de la région nîmoise de la Préhistoire à l’époque moderne.

 

Dans le cadre de l’archéologie préventive, une fouille située au sud-est de la gare de Nîmes a permis (entre fin décembre 2015 et avril 2016) de mettre au jour sur 330 m² 

des tombes de la fin de l’Antiquité (IIIe - début IVe siècles),

 dont certaines présentent une mise en œuvre peu habituelle dans notre région. 

Au sein de cette nécropole, une tombe privilégiée constituée de grandes dalles antiques, utilisées ici en remploi, paraît être à l’origine de la construction d’une église au début du Ve siècle. 

La datation de l’édifice, qui demande encore à être précisée par diverses analyses, en fait le plus ancien lieu de culte chrétien découvert à Nîmes. 

Cette église abrite à partir du Ve siècle de nombreuses autres sépultures caractérisées par des sarcophages en pierre ou des inhumations d’enfants dans des coffres de tuiles ou des amphores. 

A l’extérieur de l’édifice se développe également un cimetière... C’est ce travail minutieux de récolte des données sur le terrain puis d’analyse - encore en cours – qui sera présenté.
 

En savoir plus :

http://www.inrap.fr/communes/nimes

http://www.inrap.fr/

 

Contact :

Anne-Marie LLANTA

Architecte-conseiller

Responsable du Cycle de conférences "Urbanisme-Architecture-Habitat"

 

Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement du Gard

29, rue Charlemagne

30 000 Nîmes

Tél. 04 66 36 10 60

Port. 06 62 36 58 58

Publié le 07.03.2017
0 commentaire

Donnez votre avis

caue_gard.gif
CAUE 30 GARD
CAUE 30 GARD