Bâtiment de P. Chemetov à Courcouronnes : Lionel Carli propose une médiation

L’Ordre a été saisi par Paul Chemetov au sujet du litige qui l’oppose à la Communauté d’Agglomération d’Evry qui envisage de démolir son immeuble Equerre. Lionel Carli, président du Conseil national de l’Ordre, propose au Ministère de la culture de lancer un groupe de médiation.

L’Ordre a été saisi par Paul Chemetov au sujet du litige qui l’oppose à la Communauté d’Agglomération d’Evry qui envisage de démolir son immeuble Equerre. Lionel Carli, président du Conseil national de l’Ordre, propose au Ministère de la culture de lancer un groupe de médiation. Il a écrit une lettre en ce sens à Bertrand Pierre Galey, Directeur de l’Architecture au ministère de la Culture.

 

Monsieur le Directeur,

En avril dernier, nous vous avions alerté sur les graves atteintes à la propriété intellectuelle auxquelles se heurtent de plus en plus d’architectes à l’occasion, en particulier, de la rénovation ou extension de leurs œuvres.

Sensible à cette question, le Ministre de la Culture nous avait proposé de constituer un groupe de médiation composé notamment de représentants de votre ministère, de l’Ordre des architectes, des ayants-droits, d’associations d’usagers, qui aurait pour mission de préserver la pérennité des bâtiments présentant une valeur patrimoniale. Je vous avais d’ailleurs proposé de tenter une première expérience avec l’Ecole d’architecture de Nanterre réalisée par Jacques Kalisz et menacée de destruction.

La mise en place de groupe avait requis le plein accord de Madame Aurélie Filippetti lorsque je lui en ai fait part lors de notre entretien du mois de juin dernier.

Nous avons dernièrement été saisis par Paul Chemetov au sujet du litige qui l’oppose à la Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne qui envisage, comme vous le savez, d’entreprendre la démolition de l’immeuble Equerre dans le cadre d’un programme de rénovation urbaine.

Cette décision n’a, visiblement, fait l’objet d’aucune consultation préalable, d’aucun dialogue entre l’architecte, les occupants de l’immeuble ou les habitants de la commune de Courcouronnes.

Il s’agit là à mon sens d’un dossier tout à fait exemplaire, pour lancer, compte tenu de l’urgence de ce dossier, ce groupe de médiation, et je suis pour ma part prêt à m’y associer.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes salutations distinguées.

Lionel CARLI
Président du Conseil national de l’Ordre des architectes


Publié le 11.04.2013
0 commentaire

Donnez votre avis

Patrimoine-200px.jpg