Arrestations à la Chambre des Architectes d’Istanbul

Le Conseil des Architectes d’Europe exprime sa plus vive inquiétude suite à l'arrestation par la police d'Istanbul, le 31 mai, de 15 personnes dans le bâtiment de la Chambre des Architectes d’Istanbul, dont le Président de la Chambre, des membres du Bureau et des employés.
Le 08 juin 2016
cae.png

Ces personnes ont été libérées depuis.

Voici le communiqué du Conseil des architectes d'Europe (CAE) :

Le mardi 31 mai, la police d’Istanbul arrêtait 15 personnes dans le bâtiment de la Chambre des Architectes d’Istanbul, dont le Président de la Chambre des Architectes de Turquie (CAT) ainsi que des membres du Bureau et des employés de la Chambre d’Istanbul. Le Conseil des Architectes d’Europe exprime sa plus vive inquiétude.

Des médias locaux ont rapporté que, le mardi 31 mai, des dirigeants de la CAT ont été détenus pour avoir résisté à l’expulsion des bureaux de la Chambre des Architectes d’Istanbul. Suite à l’expulsion du bâtiment, 15 personnes ont été détenues, dont le Président de la CAT, Eyup Muhcu et le Secrétaire du Comité "Impact environnemental et social" de la CAT, Mücella Yapici, deux figures importantes du mouvement Gezi, ainsi que plusieurs membres du Bureau exécutif et des employés de la Chambre d’Istanbul.

Bien que réticent à commenter des affaires intérieures, le CAE est profondément préoccupé par ce qui apparaît être une réaction excessive à ce qui a commencé comme une opposition pacifique aux politiques urbaines du gouvernement. Les chambres d’architectes jouent un rôle important dans la défense du patrimoine et de l’intérêt public. Nous pensons que la solidarité professionnelle est une expression essentielle de ce rôle.

Le Président du CAE, Luciano Lazzari, a déclaré : « Cet acte sans précédent d’intimidation contre la profession d’architecte en Turquie est sûrement disproportionné, et inacceptable alors que le pays aspire à rejoindre l’Union européenne ». 

 

Publié le 08.06.2016
1 commentaire

Donnez votre avis

Malheureusement nous confrères en Turquie subissent  une pression antidémocratique . 

Ayant  le membre également la chambre des architectes en Turquie,  je pense que soutien français ça serait bienvenue !

 Restons solidaire et démocrates 

CAE
Conseil des architectes d'Europe